Accès rapides :

Troubles musculosquelettiques (TMS)

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. TMS Troubles musculosquelettiques
  4. Outils d’évaluation des facteurs de risque biomécaniques (rubrique sélectionnée)

Outils d’évaluation des facteurs de risque biomécaniques

Cette partie recense les outils permettant d'évaluer les sollicitations biomécaniques de l'appareil locomoteur (membres et rachis) dans le cadre d'une démarche de prévention des troubles musculosquelettiques (TMS) comportant une phase de dépistage et une phase d'intervention.

Ces outils, dont certains sont proposés en français et d'autres en anglais, sont très nombreux. Cet article est complémentaire aux fiches pratiques sur les outils TMS. Il a pour objectif d’aider les préventeurs de terrain à choisir le ou les outils appropriés compte tenu de leur niveau de compétence et des informations qu’ils souhaitent recueillir.
En effet, tous les outils proposés ne sont pas équivalents quant à leur facilité d’utilisation, ne concernent pas toujours les mêmes segments corporels ou ne prennent pas toujours en compte les mêmes contraintes.
Enfin, il est à signaler que si ces outils sont utilisés hors de la démarche, leur portée est limitée quant au résultat à atteindre, c'est à dire réduire le risque de TMS.
 

Les outils sont classés en fonction de leur diffusion en français ou en anglais. Ceux en français sont répartis selon leur utilité durant la conception, la phase de dépistage ou celle d'intervention.
Ceux en anglais, qui sont utilisables dans la phase d'intervention, sont répartis en 3 catégories : évaluation de la charge de travail générale, évaluation de la charge de travail des membres supérieurs et évaluation du port de charges.

Outils en français

Ces outils sont les suivants :

  • Check-list de l'OSHA (2000) et ses dérivés comme Dépistage (2001), TMS Comprendre Agir (DT 49) (2005) et Aide au repérage de situations à risque de TMS (DTE 228) (2013)
  • OREGE (2000)
  • SOBANE (2007)
  • CAPTMS (2008)
  • VIDAR (2008)
  • ADAPT-BTP (2008)
  • Dépistage des risques de lombalgies (2009)
  • OLARGE (2010)
  • COTERGO (2011)
  • Méthode d'analyse de la charge physique de travail (2013)
  • RITHMS 3 (2014)

Outils pour la conception

CAPTMS (CARSAT Alsace Moselle)

CAPTMS (Conception d'une Activité de travail intégrant la Prévention des Troubles Musculosquelettiques) est un outil interactif d'évaluation du risque de TMS lors de la conception d'un poste de travail. Ce logiciel, crée en 2008, permet d'apprécier et de prévenir les risques pour la santé et la sécurité dus à une manipulation répétitive, à fréquence élevée. Il tient compte des facteurs de risque, de la fréquence des actions, de la force exercée, des postures, des durées, du manque de récupération et d'autres facteurs supplémentaires.

Cet outil fournit un indice de risque pour les membres supérieurs. Il intègre les recommandations de la norme EN 1005-5 (Sécurité des machines. Performance physique humaine. Partie 5 : appréciation du risque relatif à la manipulation répétitive à fréquence élevée. ANOR, 2007) et fait l'objet d'une formation.

OLARGE (Ecole Nationale d'Ingénieurs de Tarbes et CARSAT Midi Pyrénées)

OLARGE (Outil Logiciel d'Aide à la réduction des Gestes) permet une simulation 3D du mouvement de l'opérateur par animation d'un mannequin virtuel dans son espace de travail. Il calcule le pourcentage de temps passé dans les zones de confort par les articulations. Il aide à l'aménagement d'un poste de travail en conception ou à l'amélioration d'un poste de travail existant.

Outils pour la phase de dépistage

OSHA (TRADUCTION INRS)

La check-list de l'Occupational Safety Health Administration est un outil rapide à utiliser puisqu'il suffit de connaître le temps d'occupation au poste du salarié puis de rechercher à partir d'une liste, la présence de facteurs de risque au poste. Les facteurs pris en compte sont surtout biomécaniques. L'approche est plutôt grossière mais suffisante à ce stade de la démarche. A partir d'un score de 5, le poste est considéré comme étant à risque de TMS, ce qui nécessite l'enclenchement d'une phase d'intervention. Les résultats obtenus avec OSHA sont ensuite discutés avec les acteurs de la prévention. Cet outil ne nécessite pas de compétence particulière en ergonomie. Il peut être utilisé par divers acteurs dans l’entreprise, à visée tant informative que pédagogique. Il n'est pas approprié pour le travail informatisé.

Dérivés d'OSHA

Dépistage (CARSAT Alsace Moselle) est un outil simple et rapide pour identifier les situations susceptibles d'être à risque de TMS du membre supérieur. Après le choix d'une situation de travail, l'utilisateur recherche la présence des facteurs de risque et la durée d'exposition de l'opérateur. Un entretien avec le médecin du travail sur les postes ainsi ciblés permet de confirmer les conclusions de cette analyse.
 

TMS Comprendre Agir (CARSAT Sud Est) est un outil pour faciliter le repérage du risque TMS et sa prévention dans l'entreprise. Il inclut notamment la check-list de l'OSHA.
 

Aide au repérage de situations à risque de TMS (CRAM Ile de France)  est un outil de dépistage destiné aux TPE/PME du secteur de la métallurgie. Il permet d'évaluer les activités de travail (forces dans les mains, minutie et précision du geste, répétitivité, postures, pression/vibration, environnement de travail) et l'organisation du travail (travail sous contrainte de temps, travail répété toute la journée, travail avec absence de marge de manœuvre et/ou de micro pause. Des photos aident au repérage de ces facteurs. L'outil permet également de connaître la localisation des douleurs corporelles.

SOBANE (Service public fédéral, Belgique)

La stratégie SOBANE est une stratégie de prévention des risques à plusieurs niveaux dont celui d'observation. Celui-ci a pour objectif d'étudier la situation de travail en général et sur le terrain en ce qui concerne les aspects susceptibles de générer des TMS des membres supérieurs ou du dos. Le guide d'observation comprend 18 rubriques. Ce niveau requiert une connaissance intime de la situation de travail sous ses différents aspects, ses variantes, les fonctionnements normaux et anormaux.

Dépistage des risques de lombalgies (CARSAT Alsace Moselle)  

Cet outil d'évaluation des facteurs de risque de lombalgies est applicable pour le déplacement manuel de charges et le tirer/pousser. Il est basé sur l'observation des postes de travail et aboutit à un score de risque.

COTERGO (Solutions Productives)

Cet outil de dépistage et de gestion des TMS vise à mieux cerner les causes et les processus réellement impliqués dans l'apparition des TMS. Il permet également d'identifier des douleurs, les conditions de réalisation de la tâche ainsi que le risque financier.

Outils pour la phase d'intervention

OREGE (INRS)

OREGE - Outil de Repérage et d'Evaluation des Gestes  est utilisable dans l'étape "investiguer". Il vise à quantifier l'effort et les positions articulaires du membre supérieur pour des actions précises, comme par exemple, prendre une visseuse verticale suspendue et la répétitivité des gestes durant la tâche. Il est basé sur le dialogue avec l'opérateur. En effet, celui-ci, comme le préventeur, évalue les efforts concernant des actions effectuées ainsi que la répétitivité des gestes durant le travail. Cet outil sert à poser un diagnostic de risque concernant les actions étudiées. Il nécessite une compétence en ergonomie.

SOBANE (Service public fédéral, Belgique)

La stratégie SOBANE est une stratégie de prévention des risques à plusieurs niveaux dont ceux d'analyse et d'expertise. Le niveau d'analyse vise à rechercher les raisons des gestes, des efforts…, inconfortables ou dangereux afin de déterminer comment modifier les conditions de travail et supprimer les risques. Le niveau d'expertise doit permettre, par une analyse plus fine, de mieux caractériser certains problèmes liés à l'implantation des postes de travail, aux efforts fournis et aux positions de travail, aux charges manutentionnées, à l'organisation temporelle du travail…

 

VIDAR (NIWL)

VIDAR est un outil suédois conçu particulièrement pour des interventions dans de très petites entreprises. Il a été adapté en français par l'INRS. Il est utilisable dans les étapes "investiguer" et "maîtriser" de la démarche. Il consiste à filmer l'opérateur durant son travail puis à discuter avec lui de son état de santé ainsi que de certaines actions quant à leurs contraintes biomécaniques et du contexte de travail. Cet outil vise non seulement au diagnostic mais également à la recherche de pistes de prévention. Il s'adresse, à priori, aux médecins du travail.
Contact : vidar@inrs.fr

ADAPT (OPPBTP)

Cette Aide à la Démarche d'Amélioration des Postes de Travail est destinée aux entreprises du bâtiment. Elle comporte un volet "métiers pénibilité" qui est une formation-action. Celle-ci a pour objectifs d'observer et d'analyser les situations de travail du métier, de faire le lien avec les pathologies éventuelles et de réfléchir et d'échanger sur des pistes d'amélioration des conditions de travail. Des vidéos et des photos de cas réels ainsi que des jeux de cartes, sont utilisés dans cette démarche.

Méthode d'analyse de la charge physique de travail (INRS)

Cette méthode a pour objectif de faciliter l'évaluation des risques en utilisant les textes de référence (normes, directives, littérature scientifique, …) dans le champ de la charge physique de travail. Elle permet notamment de connaitre les forces exercées, la fréquence des postures inconfortables et les caractéristiques temporelles du travail. Elle a été conçue pour être utilisée dans les entreprises de toutes tailles et concerne l’activité d’une population adulte au travail sans restriction d’aptitude. Elle s’applique à un poste de travail, un atelier, un service ou un secteur de l’entreprise. Elle s’adresse à des activités continues ou intermittentes, même de durée très courte et à forte intensité.

RITMS 3 (CARSAT Rhône Alpes)

Le Recueil d’Informations sur les troubles liés à l’Hyper-sollicitation des Membres Supérieurs (RITMS) est utilisable dans l'étape "investiguer". Il permet d'identifier les facteurs de risque à partir des témoignages des victimes et de leur entourage professionnel, puis de compléter ces informations par des observations au poste de travail, notamment pour le repérage et l'analyse des gestes à risque.

Outils en anglais

Les outils disponibles en anglais sont très nombreux, à tel point que depuis 2002, des recensements de ces outils ont été effectués par le syndicat européen en matière de santé et de sécurité, le National Institute for Working Life, le Conseil de la Santé et de la Sécurité au Travail de l'Ontario (Document traduit en français), Takala et coll.,  l'Institut Syndical Européen (ETUI).

Ceux-ci peuvent se répartir en 3 groupes selon qu'ils sont destinés à l'évaluation de la charge de travail générale, à celle des membres supérieurs ou à celle du port de charges. Une liste exhaustive de ces outils est fournie dans une publication d'une université finlandaise.

Outils d'évaluation de la charge de travail générale

Ces outils sont les suivants :

  • Ovaco Working posture Analyzing System (OWAS) (1977)
  • Portable ergonomic observation (PEO) (1994)
  • Hands relative to the body (HARBO) (1995)
  • Plan för identifiering av belastningsfaktorer (PLIBEL) - A method assigned for identification of ergonomics hazards (1995)
  • Posture, activity, tools and handling (PATH) (1996)
  • Quick Exposure Check (QEC) (1999)
  • Washington State ergonomic checklists (2000)
  • Rapid entire body assessment (REBA) (2000)
  • Postural loading on the upper-body assessment (LUBA) (2001)
  • Postural workload evaluation system (2002)


Parmi ces outils, il est à signaler que REBA prend en compte tout l'appareil locomoteur.

Outils d'évaluation de la charge de travail des membres supérieurs

Ces outils sont les suivants :

  • Rapid Upper Limb Assessment (RULA) (1993)
  • Upper Extremity Checklist (1993)
  • Strain Index (1995)
  • Occupational Repetitive Action (OCRA) (1996)
  • Washington State ergonomic checklists (2000)
  • Hand Activity Level (HAL) (2001)
  • Upper Limb Expert Tool (2001)
  • Check-list OCRA (2005)
  • Assessment tool for repetitive tasks of the upper limbs (ART) (2009)


Tous ces outils sont utilisables dans la phase d’intervention. Ils sont de même nature qu’OREGE. Parmi eux, l'un des plus connus est RULA et l'un des plus récents est la check-list OCRA.

RULA

RULA est un outil d'analyse de situations de travail pour postes assis ou debout. Il tient compte du travail statique et dynamique et permet l'analyse des amplitudes articulaires des membres supérieurs ainsi que du cou et du tronc. Il aboutit à un score général pour la situation considérée

Check-list OCRA

Cette check-list permet d'évaluer la charge dans les membres supérieurs pour des tâches manuelles et répétitives et d'établir des scores d'évaluation de manque de récupération, de fréquence des actions techniques, de force, de postures et de mouvements inadéquats, voire de facteurs additionnels comme le port de gants ou les vibrations. Le score final tient compte de la durée de travail. Cet outil est réservé aux spécialistes.

Outils d'évaluation du port de charges

Ces outils sont les suivants :

  • Tables de Snook (1991)
  • NIOSH lifting equation (1991)
  • Tables de Mital (1993)
  • Washington State ergonomic checklists (2000)
  • Manual tasks risk assessment (ManTRA) (2004)
  • ACGIH lifting threshold limit value for low-back risk (2004)
  • Back-exposure sampling tool (BackEST) (2008)

Une version en français de l'équation révisée du NIOSH est disponible ici

Conclusion

Il existe de nombreux outils pour évaluer les sollicitations biomécaniques. Ils fournissent des résultats qui doivent être expliqués dans des termes compréhensibles pour l'entreprise. Aucun outil ne s'impose par rapport aux autres car ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients. Ce qui les différencie principalement, c'est le niveau de compétence qu'ils requièrent.

Mis à jour le 04/02/2015