Accès rapides :

Robots collaboratifs

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Robots collaboratifs
  4. De quoi parle–t-on ? (rubrique sélectionnée)

De quoi parle–t-on ?

Un robot collaboratif est conçu pour interagir avec les opérateurs. Il est intégré dans une cellule robotique complétée par des équipements et des mesures de prévention adaptés au type de collaboration envisagée.

Un robot collaboratif est un robot énergisé, autonome et intégré dans une cellule robotique pour travailler à proximité des opérateurs ou en relation directe avec eux. On parle alors de coactivité. Cette notion, traditionnellement réservée à l’activité simultanée sur un même site de plusieurs entreprises ou de plusieurs opérateurs, sous-entend ici la suppression totale ou partielle des barrières physiques entre l’homme et le robot, afin qu’ils puissent interagir. Cette interaction se décline de différentes façons :

  • L’homme et le robot concourent à la réalisation de tâches distinctes dans un même environnement. Il s’agit alors d’un partage d’espace de travail.
  • L’homme et le robot travaillent simultanément à la réalisation d’une tâche commune. On parle dans ce cas d’une collaboration directe.
  • L’homme et le robot travaillent à tour de rôle à la réalisation d’une même tâche. La collaboration est alors indirecte.
  • L’homme est assisté par le robot dans la réalisation d’une tâche. Dans ce cas, le robot procure une assistance physique au geste en soulageant l’opérateur dans l’exécution de ses mouvements.

Principales définitions associées à la robotique

Robot

D’après la norme NF EN ISO 10218-1, c’est un bras manipulateur programmable destiné à des applications multiples. Il évolue sur au moins trois axes et peut être fixe ou mobile. Si un robot est utilisé dans un environnement industriel, alors on parle de robot industriel. Un robot n’est pas considéré comme une machine à part entière mais comme une quasi-machine, dès lors qu’il est vendu sans outils et sans application dédiée.

Système robot

D’après la norme NF EN ISO 10218-1, c’est un robot complété par tous les équipements externes (outils, axes externes, machines, etc.) qui lui permettent d’accomplir sa tâche. Un système robot constitue donc une machine au sens de la directive 2006/42/CE.

Cellule robotique

D’après la norme NF EN ISO 10218-2, il s’agit d’un ou de plusieurs systèmes robots complétés par les mesures de prévention adéquates. La mise en œuvre de la cellule robotique nécessite la définition claire de l’espace maximal d’évolution du système robot, de l’espace partagé (appelé également espace de travail collaboratif) et de l’espace contrôlé (protection périmétrique).

Robot d’assistance physique

Robot utilisé pour apporter une assistance physique à l’opérateur. Lorsqu’il s’agit d’un bras robot industriel piloté à la main, il est alors considéré comme un robot industriel collaboratif et doit donc répondre aux exigences de sécurité d’une machine.

La robotique en milieu industriel

Mis à jour le 21/03/2018