Accès rapides :
DOSSIER :

Nouvelles technologies d’assistance physique (robots, exosquelettes...)

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Nouvelles technologies d’assistance physique
  4. Ce qu'il faut retenir (rubrique sélectionnée)

Ce qu’il faut retenir

Associés à la réduction de la charge physique et/ou des troubles musculo-squelettiques (TMS), les robots collaboratifs (cobots), exosquelettes et autres nouvelles technologies d'assistance physique (NTAP), font naître un espoir légitime d’amélioration des conditions de travail. Leur utilisation pose toutefois de nouvelles questions relatives à la santé et la sécurité des opérateurs.

De nombreuses entreprises sont aujourd’hui tentées par l’acquisition de robots collaboratifs (cobots), exosquelettes et autres nouvelles technologies d'assistance physique (NTAP), notamment pour aider des opérateurs travaillant sur des postes physiquement contraignants ou gagner en productivité. L’objectif n’est pas de remplacer l’homme mais de le seconder, ce qui fait naître un espoir légitime d’amélioration des conditions de travail grâce à la réduction de la charge physique et des risques de troubles musculosquelettiques (TMS). Bien qu’elles s’implantent le plus souvent dans les entreprises sous formes de prototypes ou de premières versions à parfaire, les concepteurs et intégrateurs annoncent leur volonté de déployer rapidement ces nouvelles technologies dans les années à venir.

Le recours à ces dispositifs pose toutefois de nouvelles questions relatives à la santé et la sécurité des opérateurs. D’une part, l’opérateur est exposé aux risques classiques inhérents aux machines (risques mécaniques, électriques, thermiques, liés au bruit et aux vibrations…). D’autre part, les changements apportés dans les façons de travailler, que ce soit du point de vue des stratégies gestuelles ou du point de vue de l’organisation du travail, peuvent être source de postures contraignantes, de stress, de fatigue cognitive (surcharge informationnelle), de troubles proprioceptifs ou encore d’accidents par perturbation du mouvement.

Dans un contexte de mutation du monde du travail (révolution numérique, Industrie 4.0) et de médiatisation de ces technologies, il est essentiel d’anticiper et de comprendre leurs éventuels retentissements sur la santé et la sécurité en entreprise. Ce dossier se propose d’informer les entreprises ainsi que les acteurs de la prévention sur les points de vigilance à prendre en considération lors de tout projet d’intégration.

Mis à jour le 21/07/2016