Accès rapides :
dossier :

Formaldéhyde

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Formaldéhyde
  4. Danger (rubrique sélectionnée)

Dangers

Le formaldéhyde étant très réactif, il peut réagir très rapidement et vigoureusement avec d’autres molécules. Cette caractéristique en fait un composé potentiellement dangereux pour la santé des personnes exposées.

La réactivité du formaldéhyde peut l’amener à réagir vigoureusement, voire violemment avec d’autres molécules. Ces interactions s’étendent aux tissus vivants et peuvent être à l’origine d’effets néfastes sur la santé.

Incendie et explosion 

(voir la fiche toxicologique)

Le formaldéhyde est un gaz très inflammable. Sous forme de solution aqueuse, il peut s’enflammer lorsqu’il est porté à une température située au-delà de son point d’éclair (température minimale à laquelle un mélange de vapeur et d’air dans les conditions normales de pression peut être enflammé). Sous forme de gaz pur, il peut former des mélanges explosibles avec l’air lorsque sa concentration est comprise entre la limite inférieure d’explosivité (7 % en volume) et la limite supérieure d’explosivité (73 % en volume).

Irritation et corrosion

(voir la fiche toxicologique)

Les solutions de formaldéhyde sont irritantes pour la peau et les yeux, voire caustiques à forte concentration.
Les vapeurs de ces solutions provoquent une irritation des yeux et des voies respiratoires. Ces effets sont généralement ressentis à des concentrations dans l’air comprises entre 1 et 3 ppm. A des concentrations supérieures à 4 - 5 ppm, l’irritation ne peut généralement pas être tolérée de façon prolongée et des difficultés respiratoires ainsi que des lésions des voies respiratoires peuvent apparaître.
L’ingestion accidentelle de solutions concentrées de formaldéhyde peut provoquer des ulcérations sévères.

Allergies

(voir la fiche toxicologique)

Le formaldéhyde peut provoquer des allergies cutanées. Elles se manifestent généralement par un eczéma de contact localisé ou une urticaire. Le formaldéhyde peut également être à l’origine d’allergies respiratoires : rhinite allergique ou asthme. Dans un cadre non professionnel, des réactions allergiques massives (choc anaphylactique et urticaire) au formaldéhyde ont été rapportées.

Cancérogénicité

(voir la fiche toxicologique)

Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) a classé le formaldéhyde en tant que cancérogène  Cette classification a été confirmée lors de sa réévaluation en 2012. Elle se base sur les résultats de plusieurs études épidémiologiques qui mettent en évidence une augmentation de l’incidence de cancers nasopharyngés chez des personnes fortement exposées au formaldéhyde professionnellement (thanatopracteurs, anatomo-pathologistes, etc.). Une association entre l’exposition au formaldéhyde dans certaines professions et l’apparition de leucémies est également suspectée, sans que le lien de causalité ait pu être formellement établi.

Maladies professionnelles

Des pathologies provoquées par l’exposition au formaldéhyde (manifestations allergiques et carcinome du nasopharynx) peuvent être reconnues comme maladie professionnelle au titre des tableaux 43 et 43 bis des maladies professionnelles du régime général de la sécurité sociale ou au titre des tableaux 28 et 28 bis du régime agricole.

 

En savoir plus :

Mis à jour le 02/10/2020