Acces rapides :
DOSSIER :

Agents chimiques CMR

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Risques
  3. Agents chimiques CMR
  4. Travaux de l'INRS (rubrique sélectionnée)

Travaux de l'INRS

Il s’agit de développer des connaissances sur les dangers liés au travail, de mieux repérer les situations à risque, d’analyser les freins et leviers pour la prise en charge des risques afin de mieux assister les préventeurs et d’améliorer la sensibilisation et l’information de tous les acteurs concernés. Puis, de rechercher de meilleurs relais pour la prévention et de développer des partenariats d’action, afin d’aboutir à l’intégration de ces risques dans le management global de la santé au travail dans les entreprises.
 

Les travaux de l'INRS concernant le risque pour la reproduction sont développés dans le dossier « Risques pour la reproduction ».
 

Les travaux de l’INRS concernant la prévention des cancers professionnels ont pour objectif de mutualiser les connaissances acquises à l’INRS et ailleurs dans ce domaine spécifique ainsi que d’engager des actions coopératives. L’INRS organise notamment des sessions de formation en direction des plus petites entreprises (PME et TPE) destinées à les sensibiliser à la nécessité de mener une évaluation des risques chimiques, et en particulier cancérogènes. Cette sensibilisation est à destination des chefs d’entreprises et d’un référent « évaluation des risques ».
 

Au cours de l’année 2014, 2 actions sont engagées en liaison avec un groupe de 12 partenaires (DGT, DRP, InVS, ANSES, IRSN, SFMT…) :

  • La rédaction et la publication d’un ouvrage consacré à un bilan des actions de prévention des risques cancérogènes dans des secteurs particuliers (entreprises extérieures, traitement des déchets...) ou sur des sujets sensibles (sensibilisation des donneurs d’ordres, agents étiologiques liés à l’organisation du travail)
  • Un colloque (1,5 jours) consacré aux nouveaux développements dans la connaissance des cancers d’origine professionnelle et de leur prévention (faisant suite à celui organisé en 2009 qui avait proposé un panorama complet sur les cancers d’origine professionnelle)
     

Deux réflexions pluridisciplinaires sont également en cours associant plusieurs équipes de l’INRS, pour lesquelles un élargissement ultérieur à des partenaires extérieurs est envisagé :

  • L’utilisation de marqueurs d’effets précoces suite à l’exposition à des cancérogènes, en particulier dans une logique épidémiologique, afin de permettre une identification plus rapide de produits ou de procédés cancérogènes en milieu de travail : cette réflexion vise pour l’instant à faire un bilan de l’existant, elle sera poursuivie sous les aspects éthiques
  • La perception des risques cancérogènes : il s’agit de mieux adapter en fonction de cette connaissance les différents outils que l’institut développe (ou au développement desquels l’institut participe) en direction des entreprises (équipements de travail, équipements de protection individuels, sessions de formation, produits d’information…).
Mis à jour le 06/01/2015