Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Outils
  4. MiXie France
  5. n-Hexane (rubrique sélectionnée)

n-Hexane

Mise à jour : 10 décembre 2018

Substance revue par les experts de l'INRS.

Généralités

Identification

  • CAS

    110-54-3
Fiches associées dans les autres bases de données

Valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

  • Nature

    réglementaire contraignante
  • VLEP-8h

    • 72 mg/m³
    • 20 ppm
  • Mentions

    Peau (ACGIH 2001 , MAK 1982)

Classifications

  • Mentions de danger CLP

    • H225
    • H304
    • H315
    • H336
    • H361f
    • H373
    • H411
  • Catégories

    • R2
  • CIRC

    -
  • ACGIH

    • -
  • DFG

    • Reprotoxique : C

Toxicocinétique et métabolites

Eléments de toxicocinétique

Chez l’homme, environ 28 % de l’hexane inhalé est absorbé au niveau pulmonaire, sans saturation jusqu’à 204 ppm. Le pic sanguin est atteint en moins d’une heure après inhalation ou contact cutané. Le n-hexane est absorbé à travers la peau. Il traverse la barrière placentaire chez le rat exposés par inhalation (1000 ppm, 6h/j, 15 à 18 j de gestation) (ANSES, 2014).

L’élimination sanguine du n-hexane est biphasique (t½ = 10 min; t½ = 1.5-2 h), comme l’excrétion pulmonaire du n-hexane sous forme inchangée (environ 10% de la dose absorbée) (t½ = 5-10 min et t½ = 100 min) (INRS 2008).

Le t½ d’excrétion des métabolites du n-hexane = 13-14 h (INRS 2008).

Modélisation chez l'homme de l’élimination du n-hexane accumulé dans le tissu adipeux t½ = 64 h (US EPA, 1999).

Pas de saturation de la biotransformation initiale du n-hexane chez l'homme ou l'aninam, jusqu'à 300ppm (CNESST, 2017).

Métabolites

Métabolite majeur chez le rat : 2-hexanol 

Principal métabolite urinaire chez l'homme : 4,5-dihydroxy-2-hexanone

(CNESST, 2017)

Effets toxiques

Classe toxicologique Effet toxique Conditions expérimentales
Atteintes du système nerveux périphérique Neuropathie périphérique

ANSES (2014)

- expositions d'environ 100 ppm, homme

Effets discrets sur les profils des électromyogrammes ont été observés, en dehors de tout signe clinique.

 

- Ouvriers d’une usine d’impression offset, dont la concentration pondérale moyenne de n-hexane dans l'air individuel des ouvriers travaillant sur des machines offset était de 465 mg/m3 (132 ppm). Les sujets ont travaillé dans cette usine pendant une période moyenne de 2,6 ans (fourchette comprise entre un mois et 12 ans) et avec une ancienneté moyenne de 6,4 ans (fourchette comprise entre un mois et 30 ans). Tandis que d'autres solvants (par ex. toluène) étaient présents dans des détergents liquides utilisés par les travailleurs, le n-hexane était prédominant. 

Neuropathie périphérique ; la dégradation des paramètres électrophysiologiques, dont le potentiel d’action au niveau des nerfs sensitifs, est liée aux signes cliniques de neuropathie chez l'homme.

 

MAK (1982)

- rats, 200 ppm pendant 24 heures

Axonopathie de type central et périphérique distant.

Atteintes du système nerveux central Dépression du système nerveux central

Classification H336 (CLP)

 

Altenkirch et al. 1982

Experience A: rats mâles Wistar rats exposés de 500 à 700 ppm de n-hexane, 22 h/j, 7 j/semaine pendant 9 semaines. 

Experience B: rats mâles Wistar exposés à 700 ppm de n-hexane, 8 h/j, 7 j/sem pendant 40 semaines. 

Narcose et neuropathie centrale des fibres myelinisées

Atteintes du système nerveux central Autres atteintes du système nerveux central

Schaumburg H.H. and Spencer P.S. 1976

- rats, exposés en continu à 400-600 ppm de n-hexane (99,98 %) pour des périodes allant jusqu'à 162 jours. 

Neuropathie centrale des fibres myelinisées

 

MAK (1982)

- rats, 200 ppm pendant 24 heures

Axonopathie de type central et périphérique distant.

Atteintes cutanées Irritation de la peau

Classification H315 (CLP)

 

Effets observés chez l'animal suite à une application de la substance sous forme de liquide.

Atteintes du système reproducteur masculin Atteinte testiculaire

Classification H361f (CLP)

 

Nylen et al 1989

-rats, exposition à 1000 ppm pendant 61 jours
effets observés 2 semaines, 10 et 14 mois après la fin de l'exposition.
Atrophie testiculaire et dommages permanents (perte totale de la lignée germinale). 

Bibliographie

ACGIH - Documentation for n-hexane, 2001.

Altenkirch H, Wagner HM, Stoltenburg G et Spencer PS - Nervous system responses of rats to subchronic inhalation of n-Hexane and n-Hexane + MEK mixtures. J Neurol Sci. 1982 ; 57 : 209-219.

FT 113 - INRS, 2008.

Hexane normal - Répertoire toxicologique. CNESST, 2017. 

n-Hexane - Profil toxicologique du n-Hexane (CAS 110-54-3). Rapport d'expertise collective. ANSES, 2014.

n-Hexane - MAK documentation, 1982.

Nylen P, Ebendal T, Eriksdotter-Nilsson M et al. - Testicular atrophy and loss of nerve growth factor-immunoreactive germ cell line in rats exposed to n-hexane and a protective effect of simultaneous exposure to toluene or xylene. Arch Toxicol. 1989 ; 63 : 296-307.

n-Hexane - EPA's Integrated Risk Information System (IRIS). US EPA, 1999.

Schaumburg HH et Spencer PS - Degeneration in central and peripheral nervous systems produced by pure n-Hexane: an experimental study. Brain. 1976 ; 99 : 183-192.

En savoir plus

MiXie France est un outil simple et facile à utiliser qui permet, à partir de données de mesure, d'évaluer le potentiel additif ou non des substances chimiques et de situer les niveaux d'exposition cumulés par rapport aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP).