Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Outils
  4. MiXie France
  5. Méthacrylate de méthyle (rubrique sélectionnée)

Méthacrylate de méthyle

Mise à jour : 06 décembre 2017

substance revue par les experts de l'INRS

Généralités

Identification

  • CAS

    80-62-6
  • Synonymes

    • 2-Méthylpropénoate de méthyle
    • MMA
    • Esther méthylique de l'acide méthacrylique
Fiches associées dans les autres bases de données

Valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

  • Nature

    réglementaire contraignante
  • VLEP-8h

    • 205 mg/m³
    • 50 ppm
  • VLEP-15mn

    • 410 mg/m³
    • 100 ppm
  • Mentions

    Allergie cutanée (MAK, France, ACGIH)

Classifications

  • Mentions de danger CLP

    • H225
    • H315
    • H317
    • H335
  • ACGIH

    • A4
  • DFG

    • Reprotoxique : C

Toxicocinétique et métabolites

Eléments de toxicocinétique

Absorbé par voies orale, inhalatoire et peau (FT62)

Demi-vie d'élimination varie de 47 à 55 min (FT62)

Relation linéaire entre concentration sanguine et concentration urinaire de méthanol et concentration dans l'air de MMA (ACGIH)

Métabolites

Acide méthacrylique

Alcool méthylique

Dioxyde de carbone

Effets toxiques

Classe toxicologique Effet toxique Conditions expérimentales
Atteintes oculaires Irritation des yeux

SCOEL

Chez l'Homme par inhalation au-dessus de 100 ppm

Irritation des yeux

 

RAR UE

lapins, 0,1 ml de MMA non dilué

24 heures après instillation, aucun effet sur l'iris ou la cornée, rougeur de la conjonctive (grade 2)

Atteintes des voies respiratoires supérieures Irritation des voies respiratoires supérieures

H335

 

Tansy et al., 1980b (cité dans EPA)

Rat, inhalation de 116 ppm pendant 3 mois

irritation des voies respiratoires supérieures

 

FT62

homme, 20 à 90 min à des vapeurs de plus de 50 ppm

Toux, dyspnée

 

EU RAR

rat, 100 ppm 2 heures

irritation des voies respiratoires supérieures

 

Nishiwaki et al., 2001 

Homme, inhalation, 1,5 h de 37,7 ppm

irritation des voies respiratoires supérieures

Atteintes des voies respiratoires inférieures Irritation des voies respiratoires inférieures

Nishiwaki et al., 2001 

Homme, inhalation, 1,5 h de 37,7 ppm

troubles ventilatoires restrictifs, diminution de la FVC (forced ventilation capacity) et FEV (forced expiratory volumn)

 

Scoel 2006

8h/j, expositions moyennes entre 3-10 ppm (7 sujets), 10-20 ppm 128 sujets; 20-30 ppm 20 sujets; 30-40 ppm (56 sujets dont 15 % au-delà de 50 ppm)

petit nombre de sujets avec bronchite chronique. Lorsqu'il y a effet cela viendrait des expositions aiguës.

Des symptômes aigus et transitoires (irritation sensorielle des voies respiratoires) ont été observés de manière occasionnelle ; ils résultent probablement de pics d'exposition

Atteintes du système nerveux périphérique Autres atteintes du système nerveux périphérique

Nishiwaki et al., 2001

Homme, technicien dentaire ; manipulation de résine chaude pendant 1,5 h

Diminutation de la vitesse de conduction entre poignet et doigt. Exposé aussi aux vibrations

 

Leggat, 2003

Homme, techniciens dentaires  (contact et inhalation)

Symptômes au niveau des doigts, réversible

Atteintes cutanées Irritation de la peau

H315

 

EU RAR

Par contact, Homme 42 – 420 mg par jour

irritation de la peau

 

DMT 87 TA 63

techniciens dentaires, peintures, revêtement de sol

irritation de la peau

 

FT62

Dermatose de contact telle que la pulpite douloureuse hyperkératosique

irritation de la peau

 

FT62 / EU RAR

lapin, 0,5 ml pendant 4 heures

érythèmes : scores entre 2 et 2,5 après 72 heures, 2 après 7 jours
oedèmes : scores entre 1 et 1,5 après 72 heures, 0,5 après 7 jours
blanchissement, escarres et dessèchement observés aussi

Sensibilisants Asthme y compris sensibilisation respiratoire

Lozewicz et al., 1985 

5 patients exposés (1) fabrique d'instruments utilisant du méthacrylate de méthyle dans la colle, (2) dans une fabrique de produits électroniques, (3) dans une unité d'assemblage de hauts-parleurs (colle à base de cyanolycrate), (4,5) assemblage d'abat-jour (cyanoacrylate d'éthyle) (test de provocation bronchique, pas de niveau dispo)

1/5 asthme provoqué par le méthacrylate de méthyle, les 4 autres par les cyanocrylates

Sensibilisants Sensibilisation de la peau - dermatite de contact

H317

 

EU RAR

Par contact, Homme 42 – 420 mg par jour

Dermatite de contact

 

DMT 87 TA 63

techniciens dentaires, peintures, revêtement de sol

Dermatite de contact

 

+ test de sensibilisation positif pour des solutions > 50 %, chez le cobaye

Bibliographie

American Conference of Governmental Industrial Hygienists. TLVs and BEIs Documentation. Cincinnati, OH: ACGIH Worldwide, 2015.

DMT 88 TR 28 - Fiche allergologie - pneumologie professionnelle / allergies respiratoires aux acrylates, méthacrylates et cyanoacrylates. INRS, 2001.

European Union Risk Assessment Report - Methyl methacrylate. 2002.

FT N°62 - INRS, 2013.

Innes D Tnasy M 1981 neurotoxicology 2:515-522

Leggat AP - Toxicity of methyl methacrylate in dentistry. Int Dental J. 2003 ; 53 : 123-131.

Lozewicz S, Davison AG, Hopkirk A, Burge PS et al. - Occupational asthma due to methyl methacrylate and cyanoacrylates. Thorax. 1985 ; 40 : 836-839.

Nishiwaki Y, Saitoh T, Takebayashi T, Tanaka S et al. - Cross sectional study of health effects of MMA monomer among Dental lab technicians. J Occup Health. 2001 ; 43 : 375-378.

SCOEL (Scientific Committee on Occupational Exposure Limits). Recommendation from the Scientific Committee on Occupational Exposure Limits for methyl methacrylate. SCOEL/SUM/126. 2006. 12p.

Toxicological Review of Methyl Methacrylate - US EPA, 1998.

En savoir plus

MiXie France est un outil simple et facile à utiliser qui permet, à partir de données de mesure, d'évaluer le potentiel additif ou non des substances chimiques et de situer les niveaux d'exposition cumulés par rapport aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP).