Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Outils
  4. MiXie France
  5. N,N-Diméthylformamide (rubrique sélectionnée)

N,N-Diméthylformamide

Mise à jour : 20 avril 2016

substance revue par les experts de l'INRS

Généralités

Identification

  • CAS

    68-12-2
  • Synonymes

    • Diméthylformamide
    • DMF
Fiches associées dans les autres bases de données

Valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

  • Nature

    réglementaire contraignante
  • VLEP-8h

    • 15 mg/m³
    • 5 ppm
  • VLEP-15mn

    • 30 mg/m³
    • 10 ppm
  • Mentions

    Peau

Classifications

  • Mentions de danger CLP

    • H312
    • H319
    • H332
    • H360D
  • Catégories

    • R1B
  • CIRC

    2A
  • ACGIH

    • A4

Toxicocinétique et métabolites

Eléments de toxicocinétique

MAK 2011, FT69

Le DMF est absorbé à travers la peau. L’absorption cutanée de vapeurs peut dans certains cas excéder l’absorption pulmonaire.

Chez l’humain, la voie métabolique du DMF conduisant à la formation de l’AMCC est plus importante que chez l’animal. 

Chez l’humain, le t½ sanguin du DMF = 1-2 h ;  le t½ d’élimination du DMF = 23 h. 

Chez l’humain après des expositions répétées au DMF à 30 mg/m³ (8 h/d; 5 d) le t½ d’élimination = 16 h après la dernière exposition.

Le DMF induit une intolérance à l’éthanol (syndrome d’antabuse).

 

Lauwerys 2007

Chez des travailleurs exposés à 10 mg/m³ de DMF et lorsque l’absorption cutanée est négligeable, aucun signe d’atteinte hépatique n’a été décelé. Toutefois, dans le cas ou la peau n’est pas bien protégée, l’absorption cutanée peut de loin excéder la quantité absorbée par voie pulmonaire et des manifestations abdominales peuvent rapidement apparaitre.

Le DMF peut inhiber sa propre activation, ce qui expliquerait des manifestations de cytolyse hépatique retardée en cas d’intoxication aiguë.

Le métabolite du DMF, le N-monométhylformamide (NMF), est tératogène. 

Les travailleurs exposés à la fois au DMF et à l’acrylonitrile présentaie et un excès de cancer de la prostate. La toxicité hépatique de la DMF serait exacerbée par la consommation d’alcool. Le DMF exercerait une action co-cancérogène en favorisant l'absorption de cancérogènes tels que les chromates.

Métabolites

N-acétyl-S-(N-méthylcarbamoyl)cystéine (ou AMCC)

N-hydroxyméthylformamide. 

N-hydroxyméthyl N-méthylformamide (HMMF, principal métabolite chez l'humain) 

N-monométhylformamide.

Effets toxiques

Classe toxicologique Effet toxique Conditions expérimentales
Atteintes hépatiques Autres atteintes hépatiques

FT69

LOAEL: 75 mg/m³

Rat, inhalation : 6 h/j; 5 j/sem.; 2 ans. 

Hypertrophie hépatocellulaire centro-lobulaire minimale, nécrose (chez les femelles). 

 

LOAEL: 300 mg/m³

Souris, inhalation : 6 h/j; 5 j/sem.; 2 ans. 

Hypertrophie hépatocellulaire centro-lobulaire minimale, nécrose, hypertrophie des cellules de Kupffer. 

 

Travailleurs.

Exposition chronique à des concentrations élevées.

Hépatite cytolitique, plus souvent observée chez les sujets qui ont simultanément un ou plusieurs des 3 autres symptômes (neurologique,abdominal, antabuse). 

 

Travailleurs.

LOAEL: < 30 mg/m³.

Taux significativement anormal des enzymes gamma-GT.

 

MAK 1997 et 2011

LOAEL: 60 mg/m³

Travailleurs

Modifications légères des paramètres hépatiques. 

Atteintes oculaires Irritation des yeux

FT69

Lapins. Instillation de 50 µl de substance pure

Irritation des yeux de lapins, rougeur, conjonctivite modérée à sévère, avec chez quelques animaux une opacité de la cornée réversible

 

SCOEL

Travailleurs, irritation à partir de 21 mg/m3

Atteintes du système nerveux central Autres atteintes du système nerveux central

Baruffini et al 1990

LOAEL < 30 mg/m3

Travailleurs, étude cas témoins, groupe de salariés exposés à de faibles concentrations. 

Altérations discrètes de diverses fonctions relevant du SNC (mémoire, aptitude logiques).

Atteintes sur le développement du fœtus, de l’embryon et/ou de l’enfant Atteinte embryonnaire

H360D

 

Hellwig et al 1991

 

Rats, 6 h/j, GD 0-1/4-8/11-15/18-19, 287 ppm 

Augmentation du nombre de résorptions précoces et diminution du nombre d’implantations (en présence de toxicité maternelle : diminution de la prise de poids) ; augmentation du nombre variations sternales et retard de croissance ; pas d’augmentation du nombre de malformations.

 

Lapins, 6 h/j, GD 7-19, 50/150/450 ppm 

150 ppm : 1 fœtus avec une hernie ombilicale ; légère augmentation du nombre de variations squelettiques

450 ppm : augmentation du nombre de fœtus avec des malformations externes et squelettiques, hernies ombilicales, des malformations des tissus mous ; augmentation du nombre de variations (tissus mous, squelette) ; retard de croissance

 

 

Atteintes sur le développement du fœtus, de l’embryon et/ou de l’enfant Atteinte foetale

H360D

 

SIDS UE

Rats, 18 – 172 ppm, 6 h/j, GD 6-15

172 ppm : fœtotoxicité sans signe de toxicité maternelle (baisse du poids fœtal, augmentation du nombre de fœtus avec des variations osseuses)

 

Hellwig et al 1991

Rats, 6 h/j, GD 0-1/4-8/11-15/18-19, 287 ppm 

Baisse du poids fœtal

 

Lapins, 6 h/j, GD 7-19, 50/150/450 ppm 

450 ppm : baisse du poids fœtal

 

Atteintes sur le développement du fœtus, de l’embryon et/ou de l’enfant Effet tératogène

H360D

 

Hellwig et al 1991

 

Rats, 6 h/j, GD 0-1/4-8/11-15/18-19, 287 ppm 

Augmentation du nombre variations sternales et retard de croissance 

 

Lapins, 6 h/j, GD 7-19, 50/150/450 ppm 

150 ppm : 1 fœtus avec une hernie ombilicale ; légère augmentation du nombre de variations squelettiques

450 ppm : augmentation du nombre de fœtus avec des malformations externes et squelettiques, hernies ombilicales, des malformations des tissus mous ; augmentation du nombre de variations (tissus mous, squelette) ; retard de croissance

 

SIDS UE

Rats, 18 – 172 ppm, 6 h/j, GD 6-15

172 ppm : augmentation du nombre de fœtus avec des variations osseuses

Effets cancérogènes et/ou mutagènes Cancer du foie

CIRC 2A (2016)

 

Senoh et al 2004

Rats et souris, mâles et femelles, 0-200-400-800 ppm, 6 h/j, 5 j/sem, 104 semaines

Rats, 400-800 ppm : augmentation de l’incidence des adénomes et carcinomes hépatocellulaires, pour les 2 sexes

Souris, augmentation des adénomes et carcinomes hépatocellulaires dans tous les groupes ; augmentation des hépatoblastomes chez les mâles (200 et 400 ppm) et chez les femelles (4 cas à 400 ppm)

Bibliographie

Baruffini A, Cirla AM, Papini C et Zedda S - Etude cas-témoins des effets sur le comportement de l'exposition à de faibles concentrations de diméthylformamide. Cahiers de notes documentaires. 1990 n°140.

FT69 - N,N-Diméthylformamide - INRS, 2012.

Hellwig J, Merkle J, Klimisch HJ, Jäckh R - Studies on the prenatal toxicity of N,N-dimethylformamide in mice, rats and rabbits. Food Chem Toxicol. 1991;29(3):193-201.

Lauwerys R et al. - Toxicologie industrielle et intoxications professionnelles. Paris: Elsevier Masson, 2007.

Deutsche Forschungsgemeinschaft. Occupational toxicants : critical data evaluation for MAK values and classification of carcinogens : Volume 8. Weinheim, GE: Wiley-VCH Verlag, 1997.

Deutsche Forschungsgemeinschaft. The MAK-collection for occupational health and safety. Pt. 1, Mak value documentations : Volume 26. Weinheim, GE: Wiley-VCH Verlag, 2011.

Reproductive Toxicity of N,N-Dimethyl Formamide (CAS No. 68-12-2) in CD-1 Swiss Mice. National Toxicology Program, Report # RACB90023 (abstract), 1992.

N,N-Dimethylformamide - Recommendation from the Scientific Committee for Occupational Exposure Limits. SCOEL/SUM/121, 2006

Senoh H, Katagiri T, Arito H, Nishizawa T et al. -  Toxicity due to 2- and 13-wk inhalation exposures of rats and mice to N,N-dimethylformamide. J Occup Health. 2004 ; 45 : 365–375.

Dimethylformamide - SIDS Initial Assessment Report. OECD, 2001

En savoir plus

MiXie France est un outil simple et facile à utiliser qui permet, à partir de données de mesure, d'évaluer le potentiel additif ou non des substances chimiques et de situer les niveaux d'exposition cumulés par rapport aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP).