Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Outils
  4. MiXie France
  5. Diéthylamine (rubrique sélectionnée)

Diéthylamine

Mise à jour : 06 décembre 2017

substance revue par les experts de l'INRS

Généralités

Identification

  • CAS

    109-89-7
  • Synonyme

    • N-éthyléthanamine
Fiches associées dans les autres bases de données

Valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

  • Nature

    réglementaire contraignante
  • VLEP-8h

    • 15 mg/m³
    • 5 ppm
  • VLEP-15mn

    • 30 mg/m³
    • 10 ppm
  • Mentions

    Risque d'allergie

Classifications

  • Mentions de danger CLP

    • H302
    • H312
    • H314
    • H332
  • ACGIH

    • A4
  • DFG

    • Reprotoxique : D

Toxicocinétique et métabolites

Eléments de toxicocinétique

Chez l'animal, absorbé par toutes les voies mais aucune donnée quantitative disponible (FT N°114, 2015).

Chez l'homme, majoritairement excrété sous forme inchangée dans les urines (FT N°114, 2015).

Effets toxiques

Classe toxicologique Effet toxique Conditions expérimentales
Atteintes oculaires Autres atteintes oculaires

H314

 

FT N°114, 2015 / dossier REACH

lapin ; instillation solution pure ou à 2 %

Une goutte de liquide pur entraine rapidement l'apparition de lésions sévères non réversibles ; pour la solution à 2 %, irritation marquée de la cornée et de la conjonctive

 

FT N°114, 2015 (citant étude de Lundqvist et al 1992)

Homme

symptômes d'irritation oculaire peuvent apparaitre pour une exposition d'environ 10 ppm et moyenne pendant 60 min

Atteintes des voies respiratoires supérieures Irritation des voies respiratoires supérieures

NTP 2011

rats et souris ; 0-8-16-32-62-125 ppm, 6 h/j, 90 jours

à partir de 62 ppm, lésions liées au pouvoir irritant de la substance observées au niveau des cavités nasales 

 

NTP 2011

souris ; 0-16-31-62,5 ppm, 6 h/j, 5 j/sem, 105 semaines

à partir de 16 ppm : même résultats que pour le rat, lésions non néoplasiques observées dans l'épithélium respiratoire et olfactif du nez

 

Lynch et al 1986

Rats ; 25 et 250 ppm, 6,5 h/j, 5 j/sem, 24 semaines

à 250 ppm, signes d'irritation - larmoiement, éternuement, rougeur.

 

FT N°114, 2015 (citant Lundqvist et al 1992)

homme, volontaires, concentration croissante 10-20 ppm, 60 minutes

Une étude réalisée chez des volontaires suggère que des symptômes d’irritation nasale [et oculaire] peuvent apparaître pour une exposition à environ 10 ppm (30 mg/m3) de diéthylamine en moyenne pendant 60 minutes (exposition à une concentration croissante de 0 à 12 ppm).

Atteintes des voies respiratoires supérieures Autres atteintes des voies respiratoires supérieures

NTP 2011

rats et souris ; 0-8-16-32-62-125 ppm, 6 h/j, 90 jours

à partir de 62 ppm, inflammation, nécrose des fosses nasales et atrophie de l'épithélium olfactif

 

NTP 2011

rats ; 0-31-62,5-125 ppm, 6 h/j, 5 j/sem, 105 semaines

à partir de 31 ppm : lésions non néoplasiques observées dans l'épithélium respiratoire (inflammation purulente, ulcération, nécrose des turbinates ou métaplasie) et olfactif (atrophie, hyperplasie ou métaplasie) du nez

 

NTP 2011

souris ; 0-16-31-62,5 ppm, 6 h/j, 5 j/sem, 105 semaines

à partir de 16 ppm : même résultats que pour le rat, lésions non néoplasiques observées dans l'épithélium respiratoire et olfactif du nez

 

Lynch et al 1986

Rats ; 25 et 250 ppm, 6,5 h/j, 5 j/sem, 24 semaines

à 250 ppm, lésions de la muqueuse nasale (métaplasie, rhinite purulente, hyperplasie lymphoïde)

Atteintes des voies respiratoires inférieures Broncho-pneumonie

ACGIH (citant Brieger et Hodes 1951)

lapin ; 50 et 100 ppm, 7 h/j, 6 semaines

à 100 ppm, infiltration cellulaire et broncho-pneumonie ; mêmes effets à 50 ppm mais d'intensité moins sévère

Atteintes des voies respiratoires inférieures Autres atteintes des voies respiratoires inférieures

NTP 2011

rats ; 0-31-62,5-125 ppm, 6 h/j, 5 j/sem, 105 sem

infiltration alvéolaire (femelles, toutes les doses) ; à 125 ppm, inflammation chronique de la plèvre (femelles)

Atteintes hépatiques Autres atteintes hépatiques

ACGIH (citant Brieger et Hodes 1951)

lapin ; 50 et 100 ppm, 7 h/j, 6 semaines

à 100 ppm, dégénérescence parenchymateuse avec signes de régénération cellulaire ; mêmes effets à 50 ppm mais d'intensité moins sévère

 

FT N°115, 2015 - triéthylamine (effet famille) (citant Brieger et Hodes 1951)

Lapins, 100 ppm, 7 h/j, 5 j/sem, 6 semaines

lésions hépatiques (hyperémie, œdème, dégénérescence marquée avec nécrose cellulaire) plus fréquentes et plus prononcées qu'elles ne le sont pour la diéthylamine ou l'éthylamine, dans les mêmes conditions

Atteintes rénales et de l'appareil urinaire Autres atteintes rénales

Brieger et Rhodes 1951 cité dans ACGIH

Lapin, 50 et 100 ppm, 7 h/j, 6 semaines

à 100 ppm, néphrite avec légers changements au niveau des tubules ; mêmes effets à 50 ppm mais d'intensité moins sévère

 

FT N°115, 2015 - triéthylamine (effet famille) (citant Brieger et Hodes 1951)

Lapins, 100 ppm, 7 h/j, 5 j/sem, 6 semaines

lésions rénales (hyperémie, œdème, dégénérescence marquée avec nécrose cellulaire) plus fréquentes et plus prononcées qu'elles ne le sont pour la diéthylamine ou l'éthylamine, dans les mêmes conditions

 

Lynch et al 1986

Rats ; 25 et 250 ppm, 6,5 h/j, 5 j/sem, 24 semaines

250 ppm : augmentation de l'urée sanguin, pas d'effet à 25 ppm

Atteintes cutanées Corrosion

H314

 

FT N°114, 2015 / dossier REACH

Lapins ; application solution concentrée de diéthylamine, sous pansement occlusif, ou d'une solution diluée à 20 %

solution concentrée / nécrose en 1 min ; solution 20 % / érythème après 5 min et nécrose après 15 min

Bibliographie

American Conference of Governmental Industrial Hygienists. TLVs and BEIs Documentation. Cincinnati, OH: ACGIH Worldwide, 2013.

Dossier d'enregistrement REACH - ECHA, 2017.

FT114 - Diéthylamine. INRS, 2015.

FT115 - Triéthylamine. INRS, 2015.

Lynch DW, Moorman WJ, Stober P, Lewis TR et al. - Subchronic inhalaation of diethylamine vapor in Fischer-344 rats: organ system toxicity. Fund APpl Toxicol. 1986 ; 6 : 559-565.

NTP - Toxicology and carcinogenesis studies of Diethylamine (CAS No. 109-89-7) in F344/N rats and B6C3F1 mice. NTP TR 566, 2011.

En savoir plus

MiXie France est un outil simple et facile à utiliser qui permet, à partir de données de mesure, d'évaluer le potentiel additif ou non des substances chimiques et de situer les niveaux d'exposition cumulés par rapport aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP).