Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Outils
  4. MiXie France
  5. Benzène (rubrique sélectionnée)

Benzène

Mise à jour : 28 juin 2019

Substance revue par les experts de l'INRS.

Généralités

Identification

  • CAS

    71-43-2
Fiches associées dans les autres bases de données

Valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

  • Nature

    réglementaire contraignante
  • VLEP-8h

    • 3,25 mg/m³
    • 1 ppm
  • Mentions

    peau

Classifications

  • Mentions de danger CLP

    • H225
    • H304
    • H315
    • H319
    • H340
    • H350
    • H372
  • Catégories

    • C1A
    • M1B
  • CIRC

    1
  • ACGIH

    • A1
  • DFG

    • Cancérogène : 1
    • Mutagène : 3A

Toxicocinétique et métabolites

Eléments de toxicocinétique

Absorption par ingestion : 80% de la dose administrée est absorbée chez le lapin et 97% chez le rat et la souris.

Administration par inhalation : 10 à 50 % de la dose administrée est retrouvée dans le sang et les tissus de rats. Ce pourcentage est de 46 à 50 % pour l'homme.

Exposition par voie cutanée : 0,2 % de la dose absorbée (in vitro sur tissus humain),  0,05% du benzène liquide appliquée est absorbé (étude in vivo sur l'homme).

Distribution chez l'homme : tissu adipeux, cerveau, sang, reins et foie ; chez le rat : moelle osseuse, glandes mammaires et glandes de Zymbal. Passage de la barrière foetoplacentaire chez les 2 espèces.

Elimination chez la souris : sous forme non métabolisée dans l'air expiré et sous forme métabolisée dans les urines. Après exposition à de faibles doses, 90 % de la dose est excrétée dans les urines. Après exposition à de fortes doses, augmentation du pourcentage exhalé (saturation du métabolisme du benzène). L'élimination pulmonaire se poursuit 24h après l'arrêt de l'exposition ; l'élimination urinaire se poursuit 24h à 36h après la fin de l'exposition.

(FT 49, ACGIH)

Métabolites

Peu de métabolites glucuronoconjugués retrouvé dans les fécès.

Epoxybenzène, Benzène dihydrodiol, Catéchol, Benzène oxépine, Adéhyde trans,trans-muconique, Phénol, Hydroquinone, 1,4-benzoquinone, 1,2 benzoquinone, 1,2,4-benzènetriol, Muconaldéhyde, Acide trans, trans-Muconique, Acide S-phenyl mercapturique, Acide Phenyl Mercapturique.

(FT 49)

Effets toxiques

Classe toxicologique Effet toxique Conditions expérimentales
Effets cancérogènes et/ou mutagènes Cancers hématologiques y compris leucémies

Classification H350 (CLP)

 

Loomis et al, 2017 ; CIRC 2018

Le benzène est classé comme cancérogène pour l'homme (Groupe 1 du CIRC) depuis 1979, sur la base d’indications suffisantes selon lesquelles il provoque des leucémies. Cette évaluation a été confirmée spécifiquement pour la leucémie myéloïde aiguë (LMA) et la leucémie aiguë non lymphoïde (LANL) en 2009.
Des associations positives avec la leucémie lymphoïde aiguë (LLA), la leucémie lymphoïde chronique (LLC), le myélome multiple (MM) et le lymphome non hodgkinien ont également été reconnues à ce moment-là. 

Effets cancérogènes et/ou mutagènes Effets mutagènes

Classification H340 (CLP)

 

Fujie et al. 1992

- Rats Long-Evans âgés de 4 semaines, exposés à 0, 10, 20 et 60 ppm de benzène, 2 h/j, 5 j/sem pendant 2 semaines. 

- Observation d'aberrations chromosomiques à partir de 10 ppm indifféremment chez mâles et femelles.

 

Styles et al. 1984

- Rats Wistar mâles âgés de 6 à 8 semaines soumis à une exposition unique par inhalation de 1, 10, 100 et 1000 ppm pendant 6h.

- Augmentation du nombres d'aberrations chromosomiques à toutes les concentrations mais significative uniquement à 100 et 1000 ppm de benzène.

 

Atteintes du système hématopoïétique Aplasie médullaire

CIRC 2018

De nombreuses études chez l’homme exposé démontraient l’hématotoxicité du benzène, allant de la diminution du nombre de globules blancs à des expositions plus faibles jusqu’à l'anémie aplasique et à la pancytopénie à des expositions plus élevées. 
Le benzène induit une aplasie médullaire avec diminution du nombre de cellules dans le sang, dans la moelle osseuse et des cellules progénitrices hématopoïétiques, chez les animaux exposés au benzène.

 

RAR 2008

- souris, 0-10-30 ou 100 ppm, 6 h/j, pendant 5 jours

- Des effets hématologiques sont observés à partir de 10 ppm. Le benzène induit une diminution des différentes cellules sanguines (globules blancs, globules rouges, plaquettes) ainsi qu'une diminution des cellules souches de la moelle osseuse, à différents stades de leur différenciation. 

Atteintes du système hématopoïétique Autres atteinte du système hématopoïétique

Casale et al. 2016

- Etude épidémiologique transversale parmi 112 agents de la circulation, 69 policiers en voiture, 9 policiers à moto et 25 policiers ayant une autre activité à l'extérieur.

Expositions au benzène présentes dans l'air urbain. 

Mesures atmosphériques faites sur 12 policiers (mesures passives individuelles sur la durée du poste) : Moyenne géométrique (min-max) mg/m3

  * 13,88 (5-36,6) pour les agents de la circulation

  * 6,63 (1-24,8) pour les policiers en voiture. 

 

- Corrélation positive significative entre la concentration aérienne de benzène et le taux sanguin de benzène

- Corrélation négative significative entre taux sanguin de benzène et globules blancs, lymphocytes et neutrophiles, pour chaque catégorie de policiers sauf les policiers en voiture. 

Atteintes du système immunitaire Atteinte du système immunitaire

Aoyama et al. 1986

- Rats BALB/c males exposés à des vapeurs de benzène de 50 et 200 ppm pendant 6h/jrs sur une période de 7 ou 14 jours consécutifs. 

- Diminution du ratio et du nombre absolu de lymphocytes B et T dans la rate et dans le sang dès 50 ppm, pour une exposition sur une période de 7 jours consécutifs.

 

Rozen et al. 1984

- Souris C57BL males exposés à 0, 10, 31, 100 et 300 ppm de benzène en inhalation, 6h/jrs pendant 6 jours.

- Diminution du nombre d'unités capables de former des colonies de lymphocytes B à 10 ppm. Diminution de la capacité d'activation des LT à 31ppm. 

Atteintes oculaires Irritation des yeux

Classification H319 (CLP)

Atteintes cutanées Irritation de la peau

Classification H315 (CLP)

Bibliographie

Aoyama K - Effects of Benzene Inhalation on Lymphocyte Subpopulations and Immune Response in Mice. Toxicol Appl Pharmacol. 1986 ; 85 : 92 - 101.

Benzène - ACGIH, 1997.

Benzene - European Union Risk Assessment Report, 2008.

Benzène - Monographie 120. CIRC, 2018.

FT 49 - INRS, 2011.

Fujie K, Ito Y et Maeda S - Acute cytogenetic effect of benzene on rat bone marrow cells in vivo and the effect of inducers or inhibitors of drug-metabolizing enzymes. Mutat Res. 1992 ; 298 : 81-90.

Rozen MG, Snyder CA et Albert RE - Depressions in B- and T-lymphocyte mitogen-induced blastogenesis in mice exposed to low concentrations of benzene. Toxicol Lett. 1984 ; 20 : 343-349.

Styles JA et Richardson CR - Cytogenetic effects of benzene: dosimetric studies on rats exposed to benzene vapour. Mutat Res. 1984 ; 135 : 203-209.

En savoir plus

MiXie France est un outil simple et facile à utiliser qui permet, à partir de données de mesure, d'évaluer le potentiel additif ou non des substances chimiques et de situer les niveaux d'exposition cumulés par rapport aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP).