Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Outils
  4. MiXie France
  5. Alcool méthylique (rubrique sélectionnée)

Alcool méthylique

Mise à jour : 25 février 2019

Substance revue par les experts de l'INRS.

Généralités

Identification

  • CAS

    67-56-1
  • Synonymes

    • Méthanol
    • Carbinol
    • Hydrate de méthyle
Fiches associées dans les autres bases de données

Valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

  • Nature

    réglementaire contraignante
  • VLEP-8h

    • 260 mg/m³
    • 200 ppm
  • VLEP-15mn

    • 1300 mg/m³
    • 1000 ppm
  • Mentions

    peau (ACGIH, MAK)

Classifications

  • Mentions de danger CLP

    • H225
    • H301
    • H311
    • H331
    • H370
  • DFG

    • Reprotoxique : C

Toxicocinétique et métabolites

Eléments de toxicocinétique

Bien absorbé par les voies respiratoire, orale et percutanée, le méthanol diffuse rapidement dans l'organisme. Il est transformé au niveau hépatique par la même voie que l'éthanol pour donner des métabolites tels que l'acide formique et les formiates. L'élimination se fait par les urines et la voie respiratoire sous forme inchangée ou de métabolites (FT 5).

La forte toxicité du méthanol, l'acidose métabolique et la dégénérescence des cellules de la rétine, rapportées chez l'homme, ne sont pas observées chez les rongeurs. Ceci est attribué à une métabolisation différente qui entraine une accumulation rapide de formiate chez l'homme, en comparaison des rongeurs (ACGIH, 2009). 

Métabolites

Acide formique + formiates + CO2 (FT 5).

Effets toxiques

Classe toxicologique Effet toxique Conditions expérimentales
Atteintes oculaires Autres atteintes oculaires

Kang et al 2018

Etude transversale menée sur 73 salariés de 2 usines (A et E) de troisième rang des fabricants de smartphones en République de Corée, en 2016. Elles utilisent 99,9% de méthanol comme agent de refroidissement pour les machines de découpe CNC à aluminium. La concentration de méthanol dans l’air variait de 1030,1 à 2220,0 ppm dans l’usine A et de 228,5 à 417,7 ppm dans l’usine E. Les concentrations de méthanol dans l'urine des travailleurs de chaque usine étaient de 7,1-7,9 mg / L et 8,5-91,2 mg / L, respectivement pour les usines A et E.  Lors de l'examen médical, des enquêtes sur les symptômes, des examens ophtalmologiques et des tests neurocomportementaux ont été effectués. Des analyses de régression logistique multiple ajustées sur l'âge et le sexe ont été conduites pour évaluer l'association entre la durée (qui traduit le dégré d'exposition) de l'emploi et les symptômes.

 

20 cas présentant une détérioration de la vision avec pour certains une atteinte du nerf optique, analyses effectuées sur une durée d'exposition de 4 jours. Les rapports de cotes de détérioration de la vision chez les travailleurs ayant entre un et trois mois d’emploi et ceux ayant plus de trois mois étaient respectivement de 2,242 (intervalle de confiance à 95%, 0,345 et 4,044) et de 3,477 (IC à 95%, 1,164–10,449), comparés aux travailleurs ayant moins d’un mois d’emploi dans des analyses de régression logistique multiple tenant compte de l’âge et du sexe.

 

Moon 2017

Revue de la littérature qui a permis d'estimer les doses létales et d’exposition d’un symptôme représentatif (la cécité) de l’exposition au méthanol chez l’homme en examinant les données des articles publiés entre 1970 et 2016.

 

Une ingestion orale de 3,16–11,85 g / personne de méthanol pur pourrait causer cécité.

Les problèmes de névrite optique et de cécité était respectivement  associés à des concentrations initiales de méthanol de 228,5 et 1103 mg / l pour une exposition de 12 heures.

Atteintes du système nerveux central Dépression du système nerveux central

Kang et al 2018

Etude transversale menée sur 73 salariés de 2 usines (A et E) de troisième rang des fabricants de smartphones  en République de Corée, en 2016; qui utilisent 99,9% de méthanol comme agent de refroidissement pour les machines de découpe CNC à aluminium.La concentration de méthanol dans l’air variait de 1030,1 à 2220,0 ppm dans l’usine A et de 228,5 à 417,7 ppm dans l’usine E. Les concentrations de méthanol dans l'urine des travailleurs de chaque usine étaient de 7,1-7,9 mg / L et 8,5-91,2 mg / L, respectivement pour les usines A et E.  Lors de l'examen médical, des enquêtes sur les symptômes, des examens ophtalmologiques et des tests neurocomportementaux ont été effectués. Des analyses de régression logistique multiple ajustées sur  l'âge et le sexe ont été conduites pour évaluer l'association entre la durée (qui traduit le degré d'exposition) de l'emploi et les symptômes.

 

20 cas présentant des atteintes du système nerveux central : maux de tête et troubles de l’attention, analyses effectuées sur une durée d'exposition de 4 jours. Les rapports de cotes (Odd Ratio) de détérioration de la vision chez les travailleurs ayant entre un et trois mois d’emploi et ceux ayant plus de trois mois étaient respectivement de 2,775 (intervalle de confiance à 95%, 0,808 et 9,528) et de 4,611 (IC à 95%, 1,377–15,440), comparés aux travailleurs ayant moins d’un mois d’emploi dans des analyses de régression logistique multiple tenant compte de l’âge et du sexe.

Atteintes oculaires Irritation des yeux

Effet "famille"

Atteintes sur le développement du fœtus, de l’embryon et/ou de l’enfant Effet tératogène

Rogers et al 1993

Souris, 2000 ppm ou plus de méthanol, 7 h/j du 6ème au 15ème jour de gestation.

2000 ppm : toxicité sur le développement observée : présence de fentes palatines, exencéphalies et malformations du squelette. Aucune toxicité maternelle n'a été observée (cc sanguines maternelles en fin d'exposition :  537 mg/l).

NOAEC = 1000 ppm

 

NTP CERHR 2003

Rat 

5000 ppm : effets sur la parturition, la taille des portées et la survie des petits (concentrations sanguines non mesurées mais estimées entre 700 et 1000 mg/l par les auteurs du rapport)

NOAEC = 1000 ppm

Atteintes du système nerveux central Autres atteintes du système nerveux central

Bibliographie

Methanol - Documentation of the Threshold Limit Values for chemical substances and physical agents. ACGIH, 2009.

FT 5 - INRS, 2018.

Kang CW, Kim H, Shin K et al. - Toxic effects of methanol among illegally dispatched workers at aluminium CNC cutting process in small-scale, third-tier subcontractor factories of smartphone manufacturers in the Republic of Korea. Int J Envrion Res Public Health. 2018 ; 15 : 1332-1340.

Moon CS - Estimations of the lethal and exposure doses for representative methanol symptoms in humans. Ann Occup Environ Med. 2017 ; 29 : 44-49.

Rogers JM, Mole ML, Chernoff N et al. - The developmental toxicity of inhaled methanol in the CD-1 mouse, with quantitatuve dose-response modeling for estimation of benchmark doses. Teratology. 1983 ; 47 : 175-188.

NTP CERHR Monogrph on the potential human reproductive and developmental effects of methanol - Center for the Evaluation of Risks to Human Reproduction. NTP, 2003.

En savoir plus

MiXie France est un outil simple et facile à utiliser qui permet, à partir de données de mesure, d'évaluer le potentiel additif ou non des substances chimiques et de situer les niveaux d'exposition cumulés par rapport aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP).