Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Outils
  4. MiXie France
  5. Xylène, isomères mixtes, purs (rubrique sélectionnée)

Xylène, isomères mixtes, purs

Mise à jour : 10 décembre 2018

Substance revue par les experts de l'INRS.

Généralités

Identification

  • CAS

    1330-20-7
  • Synonymes

    • Diméthylbenzène
    • Méthyl toluène
Fiches associées dans les autres bases de données

Valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

  • Nature

    réglementaire contraignante
  • VLEP-8h

    • 221 mg/m³
    • 50 ppm
  • VLEP-15mn

    • 442 mg/m³
    • 100 ppm
  • Mentions

    Peau (France, MAK)

Classifications

  • Mentions de danger CLP

    • H226
    • H312
    • H315
    • H332
  • CIRC

    3
  • ACGIH

    • A4
  • DFG

    • Reprotoxique : D

Toxicocinétique et métabolites

Eléments de toxicocinétique

 - 65 %  de la quantité inhalée pénètre l'organisme, forte absorption également par voie cutanée (l'immersion des 2 mains pendant 15 min dans du m-xylène liquide correspond à une inhalation de 100 ppm pendant la même durée) ; 

 - métabolisation dans le foie en acides méthylbenzoïques puis en acides méthylhippuriques, et moins de 3 % sous forme de xylénols conjugués ; à l'arrêt de l'exposition, l'élimination urinaire des acides methylhippuriques se fait en 2 phases: une rapide et une lente (relargage des xylènes distribués dans les tissus graisseux, dont la demi-vie d'élimination est d'environ 60h)  (FT 77) ;

 - traverse la barrière placentaire. 

(DEM 007)

Métabolites

Acides méthylbenzoïques puis acides méthylhippuriques, xylénols conjugués (< 3 %) (DEM 007).

Effets toxiques

Classe toxicologique Effet toxique Conditions expérimentales
Atteintes des voies respiratoires supérieures Irritation des voies respiratoires supérieures

De Ceaurriz et al. 1981

Souris, exposition de 5 minutes

Diminution de 50% de la fréquence respiratoire chez la souris: RD50 1467 ppm (o-xylène) et 1325 ppm (p-xylène)

 

Muller et Greff, 1984

Souris, exposition de 5 minutes

RD50 1450 ppm pour le o- et p- xylène

 

Uchida et al., 1993

175 travailleurs chinois exposés à un mélange de 3 isomères de xylène (m-xylène  > 50%, pendant au moins 7 ans, 8 h/jour) ont été comparés aux 241 non exposés. La concentration moyenne (m(SD)) du mélange d'isomères de xylène était de 14,2(2,6) ppm avec un maximum de 175,1 ppm. Pour l'analyse de la relation dose-réponse, 2 sous-groupes d'exposition ont été analysés: 1-20 ppm et > 21 ppm. 

Irritation nasale et mal à la gorge pendant le poste de travail 

 

Ernstgard et al., 2002

Exposition de 56 sujets (28 hommes, 28 femmes) à 50 ppm (200 mg/m3) de m-xylène pendant 2 heures, en position de repos, assise. Le même groupe a été exposé à de l'air ambiant (témoin). 

Inconfort au niveau du nez et de la gorge/voies aériennes supérieures à 60 minutes et 118 minutes après le début de l'exposition au m-xylène, comparé à l'exposition à l'air ambiant.

 

Atteintes oculaires Irritation des yeux

Uchida et al., 1993

175 travailleurs chinois exposés à un mélange de 3 isomères de xylène (m-xylène  > 50%, pendant au moins 7 ans, 8 h/jour) ont été comparés aux 241 non exposés. La concentration moyenne (m(SD)) du mélange d'isomères de xylène était de 14,2(2,6) ppm avec un maximum de 175,1 ppm. Pour l'analyse de la relation dose-réponse, 2 sous-groupes d'exposition ont été analysés: 1-20 ppm et > 21 ppm.  

Absence de plaintes d'irritation des yeux chez les exposés pendant le poste de travail ; mise en évidence d'une relation dose-effet.

 

Ernstgard et al., 2002

Exposition de 56 sujets (28 hommes, 28 femmes) à 50 ppm (200 mg/m3) de m-xylène pendant 2 heures, en position de repos, assise. Le même groupe a été exposé à de l'air ambiant (témoin). 

Inconfort des yeux à 60 minutes et à 118 minutes après le début de l'exposition au m-xylène, comparé à l'exposition à l'air ambiant. 

Atteintes cutanées Irritation de la peau

Classification H315 (CLP)

 

Effets observés chez l'animal suite à une application de la substance sous forme de liquide.

Atteintes du système nerveux central Dépression du système nerveux central

Molnar et al. 1986

Rat, 2180, 2100 et 1940 ppm (o-, m- et p-xylene, respectivement)

Activation et dépression du SNC selon les concentrations utilisées.

Atteintes du système nerveux central Autres atteintes du système nerveux central

Uchida et al., 1993

175 travailleurs chinois exposés à un mélange de 3 isomères de xylène (m-xylène  > 50%, pendant au moins 7 ans, 8 h/jour) ont été comparés aux 241 non exposés. La concentration moyenne (m(SD)) du mélange d'isomères de xylène était de 14,2(2,6) ppm avec un maximum de 175,1 ppm. Pour l'analyse de la relation dose-réponse, 2 sous-groupes d'exposition ont été analysés: 1-20 ppm et > 21 ppm.  

Prévalence des symptômes au cours des 3 derniers mois significativement plus importante chez les exposés comparés aux non exposés : anxiété, troubles de la mémoire, manque de concentration. Pour les symptômes pendant le poste de travail, la prévalence est statistiquement plus élevée pour les céphalées et la sensation de tête lourde.

 

Savolainen et al. 1979

Six hommes ont été exposés au m-xylène dans des conditions expérimentales (2 semaines, 3h le matin, 3h l'après-midi) selon 2 scénarios d'exposition, pour étudier des effets aigus. Lors de la 1ère semaine ils ont été exposés à 100 ppm de lundi à jeudi, et à 200 ppm vendredi l'après-midi. Lors de la 2ème semaine, ils ont été exposés de lundi à merdredi à des concentrations fluctuantes de m-xylène avec des pics de concentration de 10 min séparés par des périodes d'augmentation/baisse de la concentration de 5 min chacune. Lundi et mardi la concentration de m-xylène (moyenne (concentration basale- concentration du pic) était de 100 ppm (64-200 ppm) et merdredi après-midi de 200 ppm (130-400 ppm). Les sujets ont été aussi exposés à de l'air ambiant pendant des jours témoins (ils sont leurs propres témoins).     

Test de l'équilibre anormal mercredi de la 1ère semaine (100 ppm) mais pas le vendredi (200 ppm) alors que pendant la 2ème semaine le test est manifestement anormal le mercredi (pic de concentration de 400 ppm). Le test de réaction manuelle aux stimuli visuels était anormal lundi l'après-midi de la 1ère semaine et le mercredi (100 ppm), mais pas le vendredi l'après-midi (200 ppm). Pendant la 2ème semaine, le test reste anormal mercredi (pic de 400 ppm).  

Atteintes du système auditif Atteinte cochléaire

Gagnaire et al. 2001

rat, 900 et 1800 ppm, 6 h/j, 6 j/semaine, 13 semaines

Elévation des seuils auditifs et perte des cellules ciliées de la cochlée.

 

Maguin et al. 2006

rat, 1800 ppm, 6 h/j, 5 j/semaine, 3 semaines

Elévation des seuils auditifs et perte des cellules ciliées de la cochlée.

Atteintes du système auditif Autres atteintes du système auditif

Fuente  et al. 2012

Un anatomopathologiste travaillant dans le laboratoire d'un hôpital public depuis 23 ans a été évalué sur le plan audiologique à 4 mois d'intervalle. Il n'utilise aucune protection individuelle, notamment pas de gants, et dit avoir un contact cutané fréquent avec le xylène. Il dit manger souvent dans le laboratoire, où il n'existe aucune protection collective - pas de ventilation, extracteur, etc. La concentration atmosphérique de xylène est de 60 mg/m3.   

Atteinte auditive d'origine cochléaire et absence de dysfonction du système auditif central. 

Atteintes des voies respiratoires inférieures Autres atteintes des voies respiratoires inférieures

Ernstgard et al., 2002

Exposition de 56 sujets (28 hommes, 28 femmes) à 50 ppm (200 mg/m3) de m-xylène pendant 2 heures, en position de repos, assise. Le même groupe a été exposé à de l'air ambiant (témoin). 

Trois heures après le début de l'exposition, altération des tests fonctionnels respiratoires (capacité vitale forcée, indice de Tiffeneau, débit ventilatoire maximal au point 75).  

 

Bibliographie

Carpenter CP, Kinkead ER, Geray DL et al. - Petroleum hydrocarbon toxicity studies: V. Animal and human response to vapors of mixed xylenes. Toxicol Appl Pharmacol. 1975 ; 33 : 543-558.

Crofton KM, lassiter TL et Rebert CS - Solvent-induced ototoxicity in rats: An atypical selective mid-frequency hearing deficit. Hearing Res. 1994 ; 80 : 25-30.

De Ceaurriz JC, Micillino JC, Bonnet P et Guenier JP -  Sensory irritation caused by various industrial airborne chemicals, Toxicol Letters. 1981 ; 9 : 137-143.

Ernstgard L, Gullstrand E, Lof A et Johanson G - Are women more sensitive than men to 2-propanol and m-xylene vapours? Occup Environ Med. 2002 ; 59 : 759-767.

Fiche DEMETER 007 - INRS, 2010.

FT 77 - INRS, 2009.

Fuente A, McPherson B et Hood LJ - Hearing loss associated with xylene exposure in a laboratory worker. Case report. J Am Acad Audiol. 2012 ; 23 : 824-830.

Gagnaire F, Marignac B, Langlais C et Bonnet P - Ototoxicity in rats exposed to ortho-, meta- and para-xylene vapours for 13 weeks. Pharmacol Toxicol. 2001 ; 89 : 6-14.

Maguin K,  Lataye R, Campo P, Cossec B et al. - Ototoxicity of the three xylene isomers in the rat. Neurotoxicol Teratol. 2006 ; 28 : 648-656.

Savolainen K, Riihimäki V et Linnoila M - Effects of short-term xylene exposure on psychophysiological functions in man. Int Arch Occup Environ Health. 1979 ; 44 : 201-211.

Uchida Y, Nakatsuka H, Ukai H, Watanabe T et al. - Symptoms and signs in workers exposed predominantly to xylenes. Int Arch Occup Environ Health. 1993 ; 64 : 597-605.

En savoir plus

MiXie France est un outil simple et facile à utiliser qui permet, à partir de données de mesure, d'évaluer le potentiel additif ou non des substances chimiques et de situer les niveaux d'exposition cumulés par rapport aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP).