Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Outils
  4. MiXie France
  5. Triéthylamine (rubrique sélectionnée)

Triéthylamine

Mise à jour : 26 novembre 2018

Substance revue par les experts de l'INRS.

Généralités

Identification

  • CAS

    121-44-8
  • Synonyme

    • N,N-Diéthyléthanamine
Fiches associées dans les autres bases de données

Valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

  • Nature

    réglementaire contraignante
  • VLEP-8h

    • 4,2 mg/m³
    • 1 ppm
  • VLEP-15mn

    • 12,6 mg/m³
    • 3 ppm
  • Mentions

    Peau (ACGIH, France)

    Risque d'allergie (France)

Classifications

  • Mentions de danger CLP

    • H225
    • H302
    • H312
    • H314
    • H332
  • ACGIH

    • A4
  • DFG

    • Reprotoxique : D

Toxicocinétique et métabolites

Eléments de toxicocinétique

La triéthylamine (TEA) est bien absorbée par voies digestive, respiratoire et cutanée.  Elle est partiellement métabolisée au niveau hépatique et la substance et son métabolite (N-oxyde de triéthylamine) sont éliminés par voie urinaire.  Présence de diéthylamine (DEA) dans les urines de volontaires exposés par voie orale (Akesson et al, 1989b). La demi-vie de la TEA urinaire est en moyenne de 3,2 heures et l'ingestion d'éthanol augmente le niveau d'excrétion urinaire de la TEA en fin de poste (Akesson et al, 1990).  

Métabolites

N-oxyde de triéthylamine (TEAO), éliminé par voie urinaire (FT 115)

Effets toxiques

Classe toxicologique Effet toxique Conditions expérimentales
Atteintes oculaires Irritation des yeux

Classification H314 (CLP)

 

Akesson et al 1986

- 19 salariés d'une usine produisant de la mousse de polyuréthane. 

 Exposition professionnelle TEA : Ajustage (TWA 8h=13 mg/m3, 15min Range=4-24mg/m3), Ouverture des moules (TWA=12 mg/m3, 15min Range=5-18 mg/m3), Moulage (TWA=4 mg/m3, 15min Range=3-4 mg/m3), Mélange (TWA=33mg/m3, pas d intervalle d'exposition, travailleurs avec dispositif de protection respiratoire et oculaire), Autres (TWA=5 mg/m3, 15min Range=1-9 mg/m3). 

Recueil des troubles visuels durant 11 semaines. 

 

- 5 sujets ont rapporté 47 épisodes de "voile bleuté" au cours des 11 semaines. La plupart du temps ces symptômes sont précédés d'une irritation des yeux. Ces symptômes apparaissent la plupart du temps après environ 3h de travail et disparaissent environ 1 h après la fin de poste.

 - Les 5 sujets ayant rapporté un "voile bleuté" présentent un examen ophtalmologique dans les limites normales. Pas d'oedème de la cornée. 

 - 44/47 épisodes sont rapportés par les travailleurs du secteur "Ajustage", ayant la TWA la plus élevée. 

Atteintes oculaires Autres atteintes oculaires

Akesson et al 1985

Deux volontaires (hommes de 44 et 46 ans) exposés à 18 mg/m3 pendant 4 et 8 heures et 10 mg/m3 pendant 8 heures. 
Un examen opthalmologique était réalisé avant chaque exposition et entre 15 - 30 minutes après l'exposition, avec mesure de l'acuité visuelle, "lampe à fente", segment antérieur de l'oeil et étude de l'épaississement de la cornée.

 

* exposition à 18 mg/m3 :  légers troubles de la vision après 4 à 6 heures chez un sujet et pas ressenti chez l'autre. Après 8 heures à 18 mg/m3, un léger oedeme cornéen plus prononcé chez un sujet, sans réduction de l'acuité et épaississements de la cornée non significatifs. 
* exposition à 10 mg/m3 : pas d'effets même après 8 heures d'exposition. 

 

Järvinen et Hyvärinen (1997)

 - 41 travailleurs de 3 fonderies exposés au TEA (médianes des 8h-TWA de TEA mesurées respectivement : 0,9; 4,7; 14 mg/m3) ; 82 travailleurs non exposés au TEA 

Mesures en continu de TEA : moyenne 46 mg/m3 et maximum 486 mg/m3

Suivi longitudinal sur 1 semaine, recueil des symptômes de troubles de la vision, mesure de la sensibilité aux contrastes par la mesure de l'acuité visuelle selon différents niveaux de contraste

 

- A un moment de leur vie, 97% des sujets exposés ont présenté des troubles de la vision (vision floue) contre 0% parmi les sujets non exposés. 

Au cours de la semaine de suivi, 18,2% (6/33) ont présenté des troubles de la vision contre 0% parmi les sujets non exposés. 

Une détérioration de l'acuité visuelle (test de sensibilité des contrastes) au cours de la journée de travail (différence début et fin de poste) est plus fréquemment mesurée parmi les sujets exposés au TEA comparativement aux sujets non exposés (exemple : vision binoculaire, 0,6% de contraste : 49% et 34 % respectivement). 

Parmi les 6 sujets exposés au TEA et présentant au moment du suivi un symptôme de troubles de la vision, 4 (66%) ont une acuité visuelle détériorée (perte de la sensibilité au contraste)

 - Les sujets exposés ne présentant pas de symptômes de troubles de la vision (n=27) ont une perte d'acuité visuelle plus importante que les sujets non exposés (n=68) (48% et 22% respectivement, p=0,046). 

Atteintes cutanées Irritation de la peau

Classification H314 (CLP)

 

Effets observés chez l'animal suite à une application de la substance sous forme de liquide.

Sensibilisants Sensibilisant cutané et/ou respiratoire

Mention "Risques d'allergies "dans la législation française

Atteintes hépatiques Autres atteintes hépatiques

Brieger et Hodes 1951

- Lapin, 50 et 100 ppm,  7 h/j, 5 j/sem, 6 semaines

Exposition à l'éthylamine, la diéthylamine et la triéthylamine

 

Triéthylamine : légère dégénérescence parenchymateuse à 50 ppm, hypérémie et dégénérescence parenchymateuse marquée avec nécrose des cellules à 100 ppm

Atteintes des voies respiratoires inférieures Irritation des voies respiratoires inférieures

FT 115

- Lapins, 7 h/j, 5 j/sem, 6 semaines, 50 et 100 ppm

 

50 ppm : signes d'irritation pulmonaire (bronchite modérée, léger épaississement des parois vasculaires)

100 ppm : lésions pulmonaires sévères : œdème avec hémorragies, bronchopneumonie

Atteintes des voies respiratoires inférieures Broncho-pneumonie
Atteintes rénales et de l'appareil urinaire Autres atteintes de l’appareil urinaire

Brieger et Hodes 1951

- Lapin, 50 et 100 ppm,  7 h/j, 5 j/sem, 6 semaines

Exposition à l'éthylamine, la diéthylamine et la triéthylamine

 

à 100 ppm de triéthylamine, dégénérescence parenchymateuse légère à modérée + néphrite

Bibliographie

Akesson B, Bengtsson M et Floren I - Visual disturbances after industrial triethylamine exposure. Int Arch Occup Environ Health. 1986 ; 57 : 297-302.

Akesson B, Floren I et Skerfving S - Visual disturbances after experimental human exposure to triethylamine. Br J Ind Med. 1985 ; 42 : 848-850.

Akesson et Skerfving - Effects of ethanol ingestion and urinary acidity on the metabolism of triethylamine in man. Int Arch Occup Environ Health. 1990 ; 62 : 89-93.

Akesson B, Vinge E et Skerfving S - Pharmacokinetics of thriethylamine and triethylamine-N-oxide in man. Toxicol Appl Pharmacol. 1989 ; 100 : 529-538.

Brieger H et Hodes WA - Toxic effects of exposure to vapors of aliphatic amines. Ind Hyg Occup Med. 1951 ; 287-291.

FT 115 - INRS, 2015.

Järvinen P et Engström K - Biological monitoring of triethylamine among cold-box core makers in foundries. Int Arch Occup Environ Med. 1997 ; 70 : 424-427.

En savoir plus

MiXie France est un outil simple et facile à utiliser qui permet, à partir de données de mesure, d'évaluer le potentiel additif ou non des substances chimiques et de situer les niveaux d'exposition cumulés par rapport aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP).