Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Outils
  4. MiXie France
  5. Pentane (rubrique sélectionnée)

Pentane

Mise à jour : 09 septembre 2016

substance revue par les experts de l'INRS

Généralités

Identification

  • CAS

    109-66-0

Valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP)

  • Nature

    réglementaire contraignante
  • VLEP-8h

    • 3000 mg/m³
    • 1000 ppm

Classifications

  • Mentions de danger CLP

    • H304
    • H336

Toxicocinétique et métabolites

Eléments de toxicocinétique

Très peu d’informations sur la toxicocinétique du pentane ; vapeurs absorbées au niveau des poumons par simple diffusion ; métabolisation par hydroxylation en pentanol et conjugaison avec l’acide glucuronique in vitro

Solubilité dans le sang humain faible ; in vitro (dans des microsomes hépatiques de rats), oxydation du n-pentane en 2-pentanol et 3-pentanol ; après exposition de rats par inhalation à du n-pentane pendant 50 à 70 min, 19 % est absorbé par les poumons ; ½ vie d’élimination 7,8 min (rats) ; après inhalation de n-pentane pendant 8 heures, 50 % exhalés sous forme de CO2, 7,6 % dans les urines, 6,9 % dans les fèces, 3,4 % dans le foie ; production endogène de n-pentane

In vivo, élimination sous forme de CO2 (50 % dose initiale) ; 15 % dans les tissus, 7,6 % dans les urines

Rat : absorption de 19 % après une exposition de 50-70 min, par voie pulmonaire

Effets toxiques

Classe toxicologique Effet toxique Conditions expérimentales
Atteintes du système nerveux central Dépression du système nerveux central

H336

 

EU RAR 2003

Souris : LC50 2 heures = 98662 ppm, légère anesthésie observée après 10 min à 72391 ppm ou 1,3 min à 101348 ppm

 

Souris exposées à du pentane pur, de 1000 à 128 000 ppm, 5 min

32000 et 64000 ppm, légère anesthésie 

 

Moser et McPhail 1992 

Rats, 0-675-2200-6800 ppm, 8 h/j, 3 jours

Ralentissement de l’apprentissage à 675 et 2200 ppm mais pas à 6800 ppm, effet réversible 1 j après l’arrêt de l’exposition

 

Expositions comprises entre 30000 et 100000 ppm à l’origine d’effets de plus en plus sévères, allant de l’anesthésie à la narcose et l’arrêt respiratoire.

Atteintes des voies respiratoires supérieures Irritation des voies respiratoires supérieures

EU RAR 2003

  • Souris exposées à 1000-2000-4000-8000-16000-32000-64000-128000 ppm pendant 5 min, head-only

32000 ppm : mouvements périodiques signe d’une irritation

64000 ppm : irritation plus marquée

128000 ppm : irritation importante la 1ère minute

 

Bibliographie

American Conference of Governmental Industrial Hygienists. TLVs and BEIs with 7th Edition Documentation CD-ROM. Cincinnati, OH: ACGIH Worldwide, 2012.

European Union Risk Assessment Report - n-Pentane, 2003 

Moser VC et Mac Phail RC - International validation of a neurobehavioral screening battery: The IPCS/WHO collaborative study. Toxicol Lett. 1992 ; 64/65 : 217-223.

En savoir plus

MiXie France est un outil simple et facile à utiliser qui permet, à partir de données de mesure, d'évaluer le potentiel additif ou non des substances chimiques et de situer les niveaux d'exposition cumulés par rapport aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP).