Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. MétroPol
  5. 1-3 butadiène M-424 (rubrique sélectionnée)

MétroPol 1-3 butadiène M-424

Sommaire de la fiche

Cette méthode décrit le prélèvement en mode Actif sur dispositif spécifique et l'analyse par désorption thermique CPG et détection FID de la (des) substance(s) : 1-3 butadiène .

Données de validation : validation complète

Substances

Informations générales

Propriétés physico-chimiques
Nom N° CAS Formule chimique Classification CMR
1-3 Butadiène 106-99-0

C4H6

C1A M1B

Plus d'informations
Nom Masse molaire Densité Synonymes Fiche toxicologique
1-3 Butadiène 54,1

Buta-1,3-diène

FT 241

Principe et informations

Cette méthode a été mise au point en tenant compte de la future VLEP fixée à 0,08 mg/m3.

Principe de prélèvement et d'analyse

Domaine d'application

Substance Quantité minimum sur le dispositif Quantité maximum sur le dispositif Concentration minimum Concentration maximum Volume maximum
1-3 Butadiène

0,010 µg

0,800 µg

Méthode de prélèvement

Préparation des dispositifs de prélèvement en vue d’une intervention en entreprise

Un dispositif de prélèvement :

Dispositif N°1
  • Type dispositif

    2 TUBES DE DESORPTION THERMIQUE diam 1/4 pouce en série
  • Support ou substrat de collecte

    • CARBOPACK X
  • Quantité de support dans la plage de mesure (mg)

    600
  • Préparation du substrat

    Le Carbopack X est tamisé à 60 Mesh pour éliminer les particules fines.

  • Commentaires, conseils et consignes

    Le second tube joue le rôle de plage de garde. En effet, il y a un risque de claquage en présence d'hydrocarbures de la coupe C4 souvent rencontrés avec le 1-3 butadiène.

    Les tubes de prélèvement sont conditionnés pendant 1 heure à 320°C sous flux d'azote avant chaque utilisation.

Schéma du dispositif en série

Les deux tubes sont reliés par une union 1/4" et des noix de serrage Swagelok équipées de ferrules en Téflon®.

Conditions de prélèvement

  • Débit de prélèvement (L/min)

    0,01
  • 15 minutes (VLEP-CT possible dans ces conditions)

    oui
  • Temps de prélèvement maximum en heures

    8
  • Particularités, commentaires, conseils

    Les prélèvements pour le contrôle de la VLCT s'effectuent à 0,030 L/min

Pompe de prélèvement

  • Pompe stable à très faible débit

Conditionnement particulier

  • Description

    Après le prélèvement, les deux extrémités des tubes sont fermées hermétiquement à l’aide des bouchons métalliques de type Swagelock.



Dispositifs de prélèvement actif pour le prélèvement de gaz ou vapeurs

Méthode d'analyse

Principe général de l'analyse en laboratoire

Préparation d'analyse

  • Durée de conservation prélèvements avant analyse

    28 jour(s)
  • Conditions de conservation avant analyse

    Conservation 7 jours à température ambiante puis 21 jours à 4°C

Une condition analytique :

Condition analytique N°1
  • Technique analytique

    • CHROMATOGRAPHIE EN PHASE GAZEUSE
  • Injecteur

    • DESORBEUR THERMIQUE
  • Colonne

    • PLOT
  • Détecteur

    • IONISATION DE FLAMME (FID)

Étalonnage et expression des résultats

La méthode d'étalonnage indiquée est celle utilisée lors du développement. Elle n'a cependant pas de caractère obligatoire.

  • Principe d'étalonnage

    externe
  • Commentaires

    Les étalons sont préparés par prélèvement actif d’un volume connu de substance dilué dans l’air à une concentration connue.

    L’atmosphère calibrée est générée à partir d’une bouteille de gaz étalon dilué au sein d’une cellule d'homogénéisation (1). Une fraction de l’atmosphère générée est prélevée dans la cellule de prélèvement (2) pendant un temps déterminé.

     

    Montage de dopage des étalons :

     

     

     

    Protocole de dopage des étalons :

    La bouteille, équipée d’un manomètre (0 à 6 bars) est connectée à un débitmètre massique (noté « substance » sur le schéma). Sa gamme de débit est de 0 à 1 Nl/min. Le débitmètre massique « air » est connecté à de l’air sous pression (réseau ou bouteille) équipé d’un manomètre (0 à 12 bars). Sa gamme de débit est de 0 à 2 Nl/min.

    Le mélange des deux flux s’effectue dans une cellule d'homogénéisation. Le plus petit flux, celui sortant du débitmètre « substance », est relié à la spirale de la cellule. L’installation doit être placée sous sorbonne afin d’évacuer le mélange généré en toute sécurité. Les prélèvements sont effectués dans une seconde cellule. La quantité de substance déposée sur les tubes variera en fonction du temps de prélèvement.

     

  • Calcul de la quantité de substance sur le dispositif

    La quantité de substance déposée sur chaque tube est calculée de la manière suivante :

     

     

     

     

    Le débit réel de la pompe équipée du tube de prélèvement est mesuré à l’aide d’un débitmètre à lame de savon (ou équivalent) avant et après le prélèvement. La valeur retenue est la moyenne des débits.

    subst: débit du débitmètre "substance" en L/min

    air: débit du débitmètre "air" en L/min

    Patm : pression atmosphérique en mmHg

    T : température du prélèvement en °C

    C1 concentration dans la cellule de prélèvement en μg/L

    C2 : concentration de la substance dans la bouteille en ppm

    M : masse molaire de la substance en g/mol

    m : masse de substance en μg

    : débit moyen de la pompe de prélèvement en L/min

    t : temps de prélèvement en min

     

Bibliographie

Air des lieux de travail. Procédures pour le mesurage des gaz et vapeurs à l'aide de dispositifs de prélèvement par pompage. Exigences et méthodes d’essais. NF EN 1076 : 2010 (X43-286). La Plaine Saint-Denis, AFNOR 2010.

Guide méthodologique MétroPol : Bonnes pratiques pour l'évaluation des expositions chimiques ou biologiques - Mise au point des méthodes de prélèvement et d'analyse des gaz et vapeurs organiques dans l'air des lieux de travail.

Historique

version date modification(s) faisant l'objet de la nouvelle version
M-424/01 Octobre 2018 Création

 

Date de mise à jour : novembre 2018