Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Publications et outils
  3. Bases de données
  4. Fibrex (rubrique sélectionnée)

Base de données Fibrex


FIBREX est une base de données regroupant de l’ordre de 6 000 données d’exposition professionnelle aux fibres organiques ou inorganiques artificielles utilisées en milieu de travail (hors amiante[1]). Elle est destinée à toutes les personnes qui souhaitent améliorer leurs connaissances des expositions rencontrées dans la réalité professionnelle.
 


Vous pouvez faire vos recherches par nom de fibre, par nom de familles de fibres, par secteur d’activité (en choisissant le code NAF approprié), par métier ou par poste de travail.
 

L’INRS met à disposition du plus grand nombre ces informations afin :

  • d’aider à l’identification des principales fibres utilisées dans un certain secteur d’activité à un poste de travail donné,
  • de suivre l’évolution au cours du temps des niveaux d’exposition,
  • de comparer les expositions relevées aux valeurs limites d’exposition professionnelle.
     

Les données présentées dans la base FIBREX concernent les fibres d’une longueur > 5µm, d’une largeur < 3 µm et dont le rapport longueur sur largeur est > 3.
 

FIBREX constitue un outil d’aide à l’évaluation des risques chimiques en entreprise. Cette base est mise à jour chaque année, la dernière mise à jour a été effectuée le 31/12/2016.
 

Les résultats présentés par FIBREX sont issus de campagnes de mesures effectuées depuis 1987 par les Laboratoires Interrégionaux de Chimie (LIC) des Caisses d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT) et de la Caisse Régionale d’Assurance Maladie d’Ile de France (CRAMIF) et par l’INRS. Il s’agit de concentrations dans l’air de plusieurs types de fibres ou mélanges mesurées après prélèvement et analyse de l’air sur les lieux de travail à l’aide de techniques standardisées communes à l’INRS et aux LIC regroupées dans la base Métropol. Les résultats présentés dans FIBREX proviennent d’analyses réalisées uniquement par microscopie optique à contraste de phase (MOCP) selon la norme XP X 43-269. La nature des fibres prélevées a été déterminée sur la base de la connaissance des fibres utilisées dans l’entreprise, d’analyses complémentaires réalisées en microscopie électronique à transmission analytique (META) ou par l’analyse d’échantillons de matériaux fibreux.
 

La qualité et la représentativité des données statistiques fournies est d’autant plus pertinente que le nombre de mesures est important. En conséquence, pour un faible nombre de résultats, FIBREX ne fournit pas de données chiffrées, seulement une indication qualitative dont on ne peut tirer d’enseignement général pour l’estimation d’un niveau d’exposition professionnelle.
 

Par ailleurs, les mesures effectuées par les LIC ne prétendent pas couvrir l’ensemble des situations professionnelles existantes.
 

L’INRS n’est pas responsable de l’interprétation et de l’utilisation qui pourraient être faites de ces données.
 

Une aide en ligne est disponible afin de mieux comprendre le fonctionnement de cette application.
 

[1] La MOCP, technique anciennement employée pour procéder au contrôle de la VLEP de l’amiante dans l’air des lieux de travail, sous-estimait les niveaux d’exposition des travailleurs par rapport à la META. Des données relatives à l’amiante sont disponibles sur www.inrs.fr/risques/amiante/ce-qu-il-faut-retenir.html et http://scolamiante.inrs.fr/.

Mis à jour le 30/03/2017