Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Allergie respiratoire professionnelle aux produits de la mer (rubrique sélectionnée)

Allergie respiratoire professionnelle aux produits de la mer

Fiche d'allergologie-pneumologie professionnelle

Article de revue06/2011

Ce document existe uniquement au format électronique

L'exposition aéroportée aux poissons d'eau de mer, crustacés ou mollusques en milieu de travail peut entraîner une rhinite ou un asthme professionnels. Sont principalement concernés les professionnels du secteur de la pêche et de l'industrie agroalimentaire conditionnant, préparant et transformant ces denrées, mais aussi les ouvriers de l'aquaculture en mer et la conchyliculture, les employés du commerce alimentaire (poissonneries, grande distribution), les métiers de la restauration (cuisiniers, traiteurs...) voire des salariés de l'industrie pharmaceutique ou cosmétique.
La prévalence de l'asthme est importante parmi les personnes exposées, même si peu de cas semblent rapportés en France. Ces allergies respiratoires, de mécanisme IgE-dépendant, découlent d'une sensibilisation aux protéines. Les allergènes majeurs identifiés sont les parvalbumines des poissons et la tropomyosine des crustacés. Ces derniers (notamment crevette, langouste, crabe, homard) semblent plus sensibilisants que les poissons. Le diagnostic est suspecté devant la constatation d'une symptomatologie évocatrice rythmée par l'activité professionnelle. La recherche étiologique repose sur des tests immuno-allergologiques : tests cutanés avec les produits incriminés sous forme native, crus ou cuits et dosage des IgE spécifiques. Le test de provocation bronchique spécifique réaliste peut s'avérer utile pour confirmer le diagnostic positif d'un asthme aux produits de la mer. La prévention technique comporte des mesures visant à réduire la teneur atmosphérique en allergènes : l'intensité combinée à la durée d'exposition est un facteur de risque de sensibilisation respiratoire aux produits de la mer. Le rôle d'une exposition manuportée est également envisagé dans le processus de sensibilisation.
La prévention médicale repose sur la surveillance régulière des professionnels exposés, en particulier de ceux ayant des antécédents atopiques.

Ce document annule et remplace la fiche TR 6 "Allergie respiratoire professionnelle provoquée par les produits de la mer", datant de 1987.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 13 pages, publié dans la revue Documents pour le médecin du travail
    • Référence INRS

      TR 51
    • Auteur(s)

      RENAUDIN J.M.
    • Date de publication

      06/2011
    • Collection

      Fiche d'allergologie-pneumologie professionnelle

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Maladies de l'appareil respiratoire