Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Évaluations des astreintes thermiques à l'aide de la fréquence cardiaque (rubrique sélectionnée)

Évaluations des astreintes thermiques à l'aide de la fréquence cardiaque

Les extrapulsations cardiaques thermiques (EPCT)

Article de revue12/2014

Ce document existe uniquement au format électronique

Les méthodes classiques d'évaluation des astreintes thermiques sont peu adaptées lors des expositions brèves, intenses à la chaleur ou lors du port de tenue étanche. Au cours d'études de terrain sur le travail à la chaleur, les extrapulsations cardiaques thermiques (EPCT) et la température buccale (tbu, en °C) ont été mesurées chez 98 salariés occupant 18 postes de travail différents. Les résultats de cette étude montrent que les EPCT rendent compte avec précision de l'astreinte thermique en général, et en particulier dans les conditions dans lesquelles les outils habituels sont inadaptés ou dangereux. Le résultat des mesures des EPCT permet de décider de la limitation de l'exposition à la chaleur. La variété des situations de travail, le grand nombre de salariés qui ont participé à cette étude et la concordance des résultats à des données recueillies en situation de laboratoire valident la pertinence de la limite proposée de 20 bpm d'EPCT. Cette limite assure que l'astreinte thermique sera toujours inférieure à la valeur seuil de 1 °C en deça de laquelle le risque d'hyperthermie est négligeable. Les EPTC permettent ainsi de contrôler les astreintes physiques et thermiques subies par les salariés et d'organiser la mise en place de pauses. Enfin, lorsque les durées d'exposition sont supérieures à 1 heure, la perte sudorale sera mesurée afin de ne pas négliger le risque de déshydratation.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 12 pages, publié dans la revue Références en santé au travail
    • Référence INRS

      TM 34
    • Date de publication

      12/2014

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Chaleur