Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Surveillance biologique de l'exposition au phtalate de di-(2-éthylhexyle) (DEHP) dans six entreprises françaises (rubrique sélectionnée)

Surveillance biologique de l'exposition au phtalate de di-(2-éthylhexyle) (DEHP) dans six entreprises françaises

Article de revue03/2013

Ce document existe uniquement au format électronique

Le phtalate de di-(2-éthylhexyle) (DEHP) est une substance toxique pour la reproduction qui entre dans la formulation de nombreux produits utilisés pour la construction, l'automobile, l'habillement et le matériel médical. Une étude a été réalisée chez 62 salariés exposés au DEHP, avec le dosage de 3 métabolites urinaires : phtalate de mono- (2-éthylhexyle) (MEHP), phtalate de mono-(2-éthyl-5- carboxypentyle) (5cx-MEPP) et acide 2-éthylhexanoïque (2-EHA).
Cette étude révèle que les domaines de la préparation des "compounds" (granulés solides), de l'utilisation des plastisols et de la fabrication de papiers peints sont les plus exposants. L'étude permet également de proposer des valeurs guides pour le MEHP (100 microgrammes/gramme de créatinine urinaire) et pour le 5cx-MEPP (280 microgrammes/gramme de créatinine urinaire).

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 14 pages, publié dans la revue Références en santé au travail
    • Référence INRS

      TF 205
    • Auteur(s)

      GAUDIN R., MARSAN P., NDAW S., ROBERT A.
    • Date de publication

      03/2013