Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Pathologies recensées par le réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles entre 2001 et 2009 (RNV3P) (rubrique sélectionnée)

Pathologies recensées par le réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles entre 2001 et 2009 (RNV3P)

Etudes et enquêtes

Article de revue03/2012

Ce document existe uniquement au format électronique

Cet article reprend les principaux résultats du rapport scientifique du réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnells (RNV3P), publié en octobre 2011.
Entre 2001 et 2009, 118 852 problèmes de santé au travail (PST) ont été signalés au sein des centres de consultations de pathologie professionnelle (CCPP) du Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P). Parmi ceux-ci, 47 768 pathologies en relation avec le travail ont été diagnostiquées (imputabilité possible, probable ou certaine).
Les psychopathologies mises en relation avec les conditions de travail augmentent de façon linéaire depuis 2001, et notamment dans les secteurs "immobilier-location et services aux entreprises", "administration publique" et "autres services collectifs et sociaux personnels".
Les pathologies ostéo-articulaires en relation avec le travail augmentent dans tous les secteurs depuis 2008 et antérieurement dans le secteur "immobilier-location et services aux entreprises" et "administration publique".
Les asthmes en relation avec le travail signalés entre 2001 et 2009 diminuent, notamment dans les industries du caoutchouc et des plastiques. Il s'agit d'asthmes associés aux résines et colles, au caoutchouc ou aux métaux et, en termes de substances, aux isocyanates et aux aldéhydes. Une augmentation est observée pour ceux associés aux ammoniums quaternaires.
Les dermatites de contact en relation avec le travail augmentent,notamment dans les secteurs "hôtellerie et restauration", "administration publique" et "autres services collectifs et sociaux personnels", les expositions concernant les résines époxy, les parfums et les thiazoles. À l'inverse, une diminution des dermatites de contact associées aux poussières inorganiques (ciment), aux détergents et aux produits d'origine végétale est observée.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 25 pages, publié dans la revue Documents pour le médecin du travail
    • Référence INRS

      TF 200
    • Auteur(s)

      TELLE-LAMBERTON M., LE BARBIER M., BENSEFA-COLAS L., FAYE S., et coll.
    • Date de publication

      03/2012
    • Collection

      Etudes et enquêtes

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Maladies d'origine professionnelle