Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Dermatoses professionnelles allergiques aux métaux. Quatrième partie : allergie de contact aux autres métaux (rubrique sélectionnée)

Dermatoses professionnelles allergiques aux métaux. Quatrième partie : allergie de contact aux autres métaux

Fiche d'allergologie-dermatologie professionnelle

Article de revue12/2011

Ce document existe uniquement au format électronique

Le nickel, le cobalt et le chrome font partie des allergènes les plus fréquemment incriminés dans les dermatites de contact allergique et font l'objet des 3 premières parties de la fiche "Dermatoses professionnelles allergiques aux métaux".
Les autres métaux sont plus rarement en cause. Parmi ceux-ci, l'antimoine, le molybdène, le niobium, le plomb, le vanadium semblent peu ou pas sensibilisants.
D'autres métaux comme l'aluminium, le béryllium, le cuivre, le mercure, l'or sont rapportés comme substances allergisantes en milieu de travail.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 21 pages, publié dans la revue Documents pour le médecin du travail
    • Référence INRS

      TA 90
    • Auteur(s)

      CREPY M.N.
    • Date de publication

      12/2011
    • Collection

      Fiche d'allergologie-dermatologie professionnelle

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Maladies de la peau et des yeux

Sur le thème : Focus sur des agents chimiques particuliers