Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Les allergènes de la batterie standard dans l'environnement professionnel et non professionnel (rubrique sélectionnée)

Les allergènes de la batterie standard dans l'environnement professionnel et non professionnel

Fiche d'allergologie-dermatologie professionnelle

Article de revue03/2008
Documents pour le médecin du travail, revue trimestrielle de l'INRS

Ce document existe uniquement au format électronique

La batterie standard européenne actuelle comprend 26 allergènes les plus fréquemment responsables des dermatites de contact allergiques. Ils peuvent être présents à la fois dans l'environnement professionnel et personnel des patients atteints. Ce sont par ordre alphabétique : baume du Pérou, benzocaïne, budésonide, chrome (bichromate de potassium), clioquinol, chlorure de cobalt, colophane, formaldéhyde, fragrance mix, kathon CG (méthylchloroisothiazolinone/méthylisothiazolinone), lactones sesquiterpéniques, lanoline, mercapto-benzothiazole, mercapto mix, méthyldibromo-glutaronitrile, néomycine (sulfate de), nickel (sulfate de), N-isopropyl-N'-phénylparaphénylènediamine (IPPD), paraben mix, paraphénylènediamine, pivalate de tixocortol, primine, quaternium 15, résine époxy, résine p-tert-butylphénolformaldéhyde, thiurames mix.
Cette fiche décrit rapidement chaque substance et indique où on peut la rencontrer, à la fois en environnement professionnel et en environnement non professionnel.

Description et informations techniques

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 19 pages, publié dans la revue Documents pour le médecin du travail
    • Référence INRS

      TA 77
    • Auteur(s)

      CREPY M.N.
    • Date de publication

      03/2008
    • Collection

      Fiche d'allergologie-dermatologie professionnelle

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Maladies de la peau et des yeux