Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Les allergènes de la batterie standard dans l'environnement professionnel et non professionnel (rubrique sélectionnée)

Les allergènes de la batterie standard dans l'environnement professionnel et non professionnel

Fiche d'allergologie-dermatologie professionnelle

Article de revue03/2008

Ce document existe uniquement au format électronique

La batterie standard européenne actuelle comprend 26 allergènes les plus fréquemment responsables des dermatites de contact allergiques. Ils peuvent être présents à la fois dans l'environnement professionnel et personnel des patients atteints. Ce sont par ordre alphabétique : baume du Pérou, benzocaïne, budésonide, chrome (bichromate de potassium), clioquinol, chlorure de cobalt, colophane, formaldéhyde, fragrance mix, kathon CG (méthylchloroisothiazolinone/méthylisothiazolinone), lactones sesquiterpéniques, lanoline, mercapto-benzothiazole, mercapto mix, méthyldibromo-glutaronitrile, néomycine (sulfate de), nickel (sulfate de), N-isopropyl-N'-phénylparaphénylènediamine (IPPD), paraben mix, paraphénylènediamine, pivalate de tixocortol, primine, quaternium 15, résine époxy, résine p-tert-butylphénolformaldéhyde, thiurames mix.
Cette fiche décrit rapidement chaque substance et indique où on peut la rencontrer, à la fois en environnement professionnel et en environnement non professionnel.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 19 pages, publié dans la revue Documents pour le médecin du travail
    • Référence INRS

      TA 77
    • Auteur(s)

      CREPY M.N.
    • Date de publication

      03/2008
    • Collection

      Fiche d'allergologie-dermatologie professionnelle

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Maladies de la peau et des yeux