Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Évaluation de l'affaiblissement acoustique réel in situ des bouchons moulés individualisés (rubrique sélectionnée)

Évaluation de l'affaiblissement acoustique réel in situ des bouchons moulés individualisés

Note documentaire

Article de revue09/2010

Ce document existe uniquement au format électronique

Les protecteurs individuels contre le bruit présents sur le marché européen sont soumis à une réglementation stricte. Les fabricants et distributeurs ont l'obligation, entre autres, d'apposer le marquage CE sur le protecteur et de faire connaître leurs valeurs d'affaiblissement acoustique aux utilisateurs. Il est avéré que les valeurs affichées par les fabricants (VAL) surestiment les valeurs d'affaiblissement acoustique évaluées in situ (VAS).
L'objectif premier de l'étude présentée dans cet article réside dans la mise au point d'une relation fondée sur la comparaison des données établies pour les fabricants par des mesures normalisées en laboratoire et des données estimées sur le terrain par une méthode expérimentale. L'application de cette relation assurerait le respect de la réglementation relative à la protection des salariés.
Il existe peu de données relatives aux protecteurs de type bouchon moulé individualisé (BMI). La démarche entreprise consiste à estimer l'atténuation de ce type de protecteurs portés par les utilisateurs, pendant le déroulement de leur tâche. Trois fabricants ont participé à cette démarche ; cette participation impliquait la fabrication de BMI avec insertion d'un microphone miniature. Les mesures ont été effectuées sur 63 salariés dans neuf sites industriels aux activités diverses. L'estimation de la réduction du bruit est obtenue par différence entre le niveau de bruit d'exposition mesuré au plus près de l'oreille du salarié et le niveau de bruit résiduel mesuré sous le protecteur. Les résultats des mesures effectuées confirment, dans le cas des BMI, la surestimation des VAL par rapport aux VAS. De 3 à 5 dB dans les hautes fréquences, l'écart peut atteindre 8 à 10 dB dans les médiums et dans les basses fréquences. Ces résultats confirment que les BMI sont peu aptes à affaiblir les basses fréquences.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 8 pages, publié dans la revue Hygiène et sécurité du travail
    • Référence INRS

      ND 2334
    • Auteur(s)

      KUSY A.
    • Date de publication

      09/2010
    • Collection

      Note documentaire

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Protection individuelle