Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Étude au laboratoire de quelques échantillonneurs individuels de la fraction inhalable (rubrique sélectionnée)

Étude au laboratoire de quelques échantillonneurs individuels de la fraction inhalable

Note documentaire

Article de revue06/2010

Ce document existe uniquement au format électronique

L'évaluation de l'exposition à des poussières inhalables nécessite des méthodes d'échantillonnage fiables pour mesurer les concentrations de particules inhalables présentes dans l'air. De nombreux échantillonneurs d'aérosols inhalables sont disponibles, mais leurs performances varient largement et restent inconnues dans certains cas. Les performances d'échantillonnage de ces échantillonneurs dépendent fortement de la taille des particules et de la vitesse de l'air ambiant. Cinq échantillonneurs de fraction inhalable ont été étudiés dans deux tunnels aérauliques de laboratoire, à l'aide d'aérosols tests constitués de billes de verre polydispersées.
Les échantillonneurs testés étaient l'échantillonneur IOM (GB), deux versions de l'échantillonneur CIP 10-I, v1 et v2 (F), une cassette fermée de 37 mm (USA), une cassette de 37 mm équipée d'une capsule ACCU-CAPTM (USA) et un échantillonneur Bouton (USA).
Les efficacités d'échantillonnage en fonction de la taille des particules ont été mesurées dans un tunnel aéraulique horizontal présentant une vitesse d'air de 1 m/s, ainsi que dans un tunnel vertical à air calme, par une méthode spécifique faisant appel à des déterminations de la distribution en nombre des tailles de particule par un compteur Coulter.
Par rapport aux critères d'échantillonnage CEN-ISO-ACGIH pour les poussières inhalables, les résultats expérimentaux révèlent une efficacité d'échantillonnage suffisamment élevée pour les échantillonneurs IOM et CIP 10-I v2 et des efficacités légèrement plus faibles pour les échantillonneurs Bouton et CIP 10-I v1. La cassette fermée (orifice de 4 mm) produisait les moins bonnes performances de tous les échantillonneurs testés. On peut cependant les améliorer à l'aide de la capsule interne ACCU-CAPTM , qui empêche les pertes de particules sur les parois intérieures de la cassette. Des différences importantes entre les efficacités d'échantillonnage dans un air en mouvement et dans un air calme ont été observées pour tous les échantillonneurs étudiés.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 21 pages, publié dans la revue Hygiène et sécurité du travail
    • Référence INRS

      ND 2327
    • Auteur(s)

      GORNER P., SIMON X., WROBEL R., KAUFFER E., WITSCHGER O.
    • Date de publication

      06/2010
    • Collection

      Note documentaire

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Contrôle des expositions aux produits chimiques