Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Evaluation des performances de captage de trois types de machines à bois portatives (rubrique sélectionnée)

Evaluation des performances de captage de trois types de machines à bois portatives

Note documentaire

Article de revue03/2010

Ce document existe uniquement au format électronique

Les machines à bois portatives, largement utilisées dans les entreprises artisanales, sont parmi les plus polluantes en matière de poussières. Cette étude concerne trois types de machines (scies circulaires, défonceuses et ponceuses orbitales) pour lesquels les matériels de quatre fournisseurs ont été comparés : une quarantaine de configurations a été évaluée en laboratoire à l'INRS. Cet article en présente les principaux résultats.
Une seule scie circulaire sur huit, équipée d'une lame plongeante, possède de très bonnes performances de captage. Dans la majorité des cas, la conception des capots de protection aspirants n'est pas efficace. Globalement, les petites défonceuses présentent de bonnes performances de captage. Par contre, même avec des débits d'aspiration élevés, trois grosses défonceuses sur quatre génèrent des niveaux d'empoussièrement trop importants. Trois ponceuses orbitales sur quatre possèdent des dispositifs de captage satisfaisants. Une seule machine était équipée d'un simple sac de collecte des poussières et ne pouvait être reliée au réseau à haute dépression, situation à proscrire. La migration des fines particules à travers le sac a été mise en évidence. Un seul constructeur a pris en compte de manière efficace la prévention de l'exposition aux poussières de bois sur la quasi-totalité de son matériel.
Des essais en entreprises ont été effectués pour évaluer l'exposition professionnelle de salariés utilisant les matériels les plus performants identifiés durant la phase de laboratoire. Les prélèvements individuels ont été réalisés sur 22 salariés de 13 menuiseries de bâtiment : fabrication de charpentes, de portes, d'escaliers, etc.
Les résultats montrent que, dans les situations où de bonnes pratiques professionnelles sont respectées - nettoyage fréquent des ateliers à l'aide d'un système centralisé d'aspiration, utilisation exclusive d'outils aspirants -, l'exposition professionnelle mesurée varie de 0,4 à 1,1 fois la VLEP (Valeur limite d'exposition professionnelle) pour les opérations de ponçage et de 0,6 à 1,3 fois la VLEP pour le sciage (VLEP = 1milligramme par mètre cube).

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 14 pages, publié dans la revue Hygiène et sécurité du travail
    • Référence INRS

      ND 2321
    • Auteur(s)

      FONTAINE J-R., MULLER J-P., BRAUD M-C., BROUTE P., et coll.
    • Date de publication

      03/2010
    • Collection

      Note documentaire

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Poussières de bois

Sur le thème : Machines

Sur le thème : Assainissement et aération des locaux de travail