Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Évaluation des débits d'émission de COV - Application à un secteur industriel (rubrique sélectionnée)

Évaluation des débits d'émission de COV - Application à un secteur industriel

Note documentaire

Article de revue09/2007

Ce document existe uniquement au format électronique

Les Composés organiques volatils (COV), présents dans de nombreux procédés industriels, font l'objet de l'attention des préventeurs du fait de leur toxicité (irritations cutanées, des yeux, des organes respiratoires, troubles cardiaques, digestifs, du système nerveux, maux de tête, action cancérogène et mutagène...) et sont soumis à des exigences environnementales qui fixent des seuils d'émission par la directive COV.
La quantification des émissions de ces composés est une étape importante pour la mise en oeuvre de plans de réduction. Cet article décrit une étude qui visait à caractériser et à évaluer les émissions de COV d'un secteur non soumis à un suivi réglementaire : le secteur de l'imprimerie offset feuilles.
Après avoir réalisé une étude bibliographique sur les méthodes d'évaluation des débits d'émission, les méthodes les plus adaptées ont été appliquées sur site et en laboratoire, en étroite collaboration avec l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), la Fédération de l'imprimerie et de la communication graphique (FICG) et les membres du Groupe offset des techniques avancées (GOTA). Cette étude a permis, d'une part, de qualifier et de quantifier le potentiel émissif des différentes opérations intervenant lors du procédé d'impression offset feuilles et, d'autre part, de déterminer des corrélations entre les débits d'émission d'alcool isopropylique et de COV et le nombre de groupes d'impression. Ces corrélations permettent d'estimer les débits d'émissions d'un atelier d'impression et de mettre en place des dispositifs pour réduire ces émissions et donc d'améliorer les conditions d'hygiène du travail. Enfin, l'approche paramétrique a montré qu'il est possible de réduire à la source les émissions de COV par la conception de nouvelles technologies (blanchet, solvants bio), l'optimisation des réglages de la machine à imprimer et l'amélioration des installations existantes (aménagement d'un poste de nettoyage spécifique...).

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 19 pages, publié dans la revue Hygiène et sécurité du travail
    • Référence INRS

      ND 2275
    • Auteur(s)

      LECLER M.T., SUBRA I., NICOT T., HECHT G.
    • Date de publication

      09/2007
    • Collection

      Note documentaire

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Contrôle des expositions aux produits chimiques