Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Influence de la directivité des sources bruyantes sur l'exposition sonore dans les locaux industriels (rubrique sélectionnée)

Influence de la directivité des sources bruyantes sur l'exposition sonore dans les locaux industriels

Note documentaire

Article de revue09/2006

Pour réduire efficacement l'exposition des travailleurs au bruit dans l'entreprise, le préventeur peut utiliser des solutions spécifiques adaptées aux sources sonores les plus nuisantes. La connaissance des caractéristiques d'une source, et tout particulièrement de sa directivité, peut être d'un grand intérêt pour proposer, par exemple, un masquage partiel par écran ou cabine, un changement de sa position ou de son orientation, ou un traitement acoustique d'une des parois du local.
Cette étude montre comment la directivité de trois machines à bois a été caractérisée, en particulier en utilisant une méthode simplifiée d'intensimétrie acoustique permettant d'opérer rapidement à l'intérieur d'un local industriel. Une source de test, dont on connaît la directivité, a été choisie pour être comparée avec ces machines bruyantes. Les mesures montrent que les machines étudiées sont relativement peu directives. Ces caractérisations effectuées, on a pu estimer quelle était l'influence de la directivité de telles machines bruyantes sur l'exposition sonore des travailleurs dans un local de production. Pour ce faire, des simulations du champ sonore ont été effectuées, pour une source directive et différents locaux, variant par leurs dimensions, leur traitement acoustique ou leur encombrement. De plus, des expérimentations avec les trois machines à bois et la source de test, comparées à une source omnidirectionnelle, ont permis d'évaluer les différences entre les champs sonores générés à l'intérieur de deux locaux réverbérants, l'un vide, l'autre encombré. Les simulations montrent que la variabilité du champ sonore avec la directivité de la source n'est pas clairement liée aux caractéristiques des bâtiments, que ce soit leurs dimensions ou leur traitement acoustique.
Les simulations, comme les expérimentations, mettent en évidence que, dans un local vide, la directivité des sources a une influence sur l'homogénéité du champ sonore distant de la source. Dans un local encombré, alors que d'autres machines, du stock, du mobilier, des installations participent largement à la diffusion des ondes sonores, le champ sonore distant de la source directive est faiblement influencé par la directivité de la source de bruit. Pourtant, l'exposition sonore au poste de travail, sur la machine, est toujours liée à la position du travailleur par rapport à cette machine directive et peut varier de 4 à 8 dB(A) pour les machines à bois testées dans l'étude.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 14 pages, publié dans la revue Hygiène et sécurité du travail
    • Référence INRS

      ND 2255
    • Auteur(s)

      CHATILLON J.
    • Date de publication

      09/2006
    • Collection

      Note documentaire
    • Prix

      2,00 € net

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Machines