Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Etude de la tenue mécanique des équipements de protection individuelle aux jets d'eau à très haute pression (rubrique sélectionnée)

Etude de la tenue mécanique des équipements de protection individuelle aux jets d'eau à très haute pression

Note documentaire

Article de revue06/2006

La technique du nettoyage/décapage utilisant de l'eau à très haute pression (THP) se généralise et, de ce fait, on note une augmentation du nombre d'accidents graves. C'est la raison pour laquelle un groupe d'utilisateurs a demandé à l'INRS d'examiner le problème relatif aux équipements de protection individuelle (EPI) aptes à résister aux agressions physiques des jets d'eau à THP.
L'objectif de l'étude est double : mettre au point une méthodologie d'essai et définir et tester des concepts de matériaux susceptibles de mieux résister aux jets d'eau THP.
Une première phase a permis de définir les limites techniques de l'étude en fonction des conditions d'accidents observées et de l'état de l'art du moment : pression inférieure à 500 bars, lance tenue à la main, jet rond, protection des membres inférieurs. Après l'acquisition d'une pompe haute pression, un support d'échantillon représentant le mieux possible les conditions réelles et, en particulier, la présence de l'opérateur a été mis au point. Il est composé d'un empilement de mousses avec des caractéristiques spécifiques, d'une couche de détection du percement représentative de la peau et d'un système de maintien du matériau de protection.
L'évaluation de l'influence de la distance buse/échantillon et de la vitesse de passage en fonction de la pression de perforation a permis de déterminer les spécifications et la méthode d'essai. La pression du jet et la force de recul de la lance sont des paramètres variables, liés au niveau de protection revendiqué pour l'EPI. Les matériaux susceptibles d'être employés dans la fabrication des vêtements de protection sont les textiles enduits composés de fils ayant des caractéristiques mécaniques élevées qui résistent le mieux dans la gamme des pressions étudiées. L'intérêt de l'enduction est de maintenir les fils solidaires lors de l'impact. Par ailleurs, des essais ont permis de montrer que pour accroître la résistance au jet d'eau THP, la solution la plus adaptée pour une pression inférieure à 500 bars et un débit inférieur à 30 l/min est la multiplication du nombre de couches de textiles dans la fabrication de l'EPI.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 12 pages, publié dans la revue Hygiène et sécurité du travail
    • Référence INRS

      ND 2248
    • Auteur(s)

      MARCHAL P., JACQUES M.
    • Date de publication

      06/2006
    • Collection

      Note documentaire
    • Prix

      2,00 € net

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Protection individuelle