Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Perception des risques d'accidents sur machines-outils. Étude dans un lycée professionnel (rubrique sélectionnée)

Perception des risques d'accidents sur machines-outils. Étude dans un lycée professionnel

Note documentaire

Article de revue01/2001

Ce document existe uniquement au format électronique

Cet article rend compte de résultats d'étude relatifs à la perception des pratiques de gestion et des risques d'accidents dans un lycée professionnel. L'étude, menée sur le terrain en 1995-96, a été initiée dans le cadre de l'accord cadre signé le 1er février 1993 entre la Sécurité sociale et le ministère de l'Education nationale, secrétariat d'État à l'Enseignement technique. L'objectif de l'accord était que "la maîtrise des risques devienne une composante de la qualification professionnelle".
Les résultats présentés ci-dessous résument une série d'entretiens, menés auprès d'élèves et enseignants d'une section travaillant sur machines-outils (à commande manuelle ou numérique). Ces entretiens portaient sur la perception des risques d'accidents et leur gestion.
Les points suivants ont été abordés :
- la gestion de la sécurité au quotidien dans l'établissement,
- les risques d'accidents sur machines et les moyens de prévention associés à ces risques,
- la sécurité lors des stages en entreprises.
Au terme de l'étude, il paraissait souhaitable de développer la dimension de "culture sécuritaire", afin de pérenniser et d'amplifier la prise en charge, par l'établissement, de ces risques. Dans le cadre de l'apprentissage de la maîtrise des risques, le professeur d'atelier tient une place primordiale, dans la mesure où son attitude et ses pratiques à l'égard des risques sont prises, le plus souvent, par les élèves comme le modèle quotidien.
Par ailleurs, il ressortait également de ces entretiens que les stages en entreprise représentent des moments particulièrement sensibles, au cours desquels les lycéens sont confrontés aux risques d'accidents de leur futur milieu professionnel. Lors de ces stages, ils "héritent" directement de l'état de sécurité des entreprises, où les pratiques sécuritaires sont variables, paraissant très dépendantes de la taille des entreprises, et où l'encadrement des stagiaires, le tutorat, reste pour beaucoup à améliorer.

  • Description et informations techniques
    • Document original

      Article de 8 pages, publié dans la revue Hygiène et sécurité du travail
    • Référence INRS

      ND 2145
    • Auteur(s)

      ROUSSEAU C.
    • Date de publication

      01/2001
    • Collection

      Note documentaire

Ressources complémentaires de l'INRS

Sur le thème : Machines

Sur le thème : Utilisation de machines et outils à bois

Sur le thème : Accidents du travail les plus fréquents