Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Presse
  3. Prévention des risques liés aux nanoparticules (rubrique sélectionnée)

Prévention des risques liés aux nanoparticules

L’INRS amplifie son action

L’exposition aux nanoparticules concerne un nombre croissant de travailleurs. Les données sur les effets sur la santé des nanoparticules actuellement disponibles incitent à la prudence. C’est pourquoi, dans ce secteur en fort développement, les informations permettant d’anticiper les risques sont cruciales et cette thématique constitue un champ prioritaire pour l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS).

Le Conseil d’administration de l’INRS a adopté à l’unanimité, le 29 mai 2008, des objectifs et une planification sur ce sujet. Il s’agit pour l’Institut d’amplifier les travaux déjà engagés sur les nanoparticules, en tenant compte des actions menées par d’autres organismes scientifiques nationaux et internationaux et de ses spécificités notamment sa capacité à mettre en oeuvre une démarche pluridisciplinaire. Ces orientations s’articulent autour de 3 objectifs :

  • Évaluer les effets des nanoparticules manufacturées sur la santé en poursuivant les études toxicologiques sur différentes particules ultra-fines. L’INRS étudie également la possibilité d’engager dans les prochaines années des travaux épidémiologiques sur les effets des nanoparticules afin de contribuer à combler le déficit en la matière.
  • Évaluer les expositions professionnelles : l’INRS poursuit ses travaux dans les domaines de la métrologie des nanoparticules, de la connaissance des conditions d’exposition et des populations exposées. Au niveau national, la collaboration avec l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) sur la caractérisation des expositions professionnelles sera poursuivi. Au niveau international, l’INRS est l’acteur français retenu parmi les 26 partenaires du projet européen NANODEVICE coordonné par son homologue finlandais (FIOH). L’objectif de ce projet est la conception d’un instrument de mesure portable permettant de simplifier la caractérisation des expositions en milieu professionnel.
  • Prévenir les risques : la prévention est un volet important, rarement abordé dans les programmes de recherche sur les nanoparticules. L’INRS poursuivra les travaux engagés avec des laboratoires de recherche de l’Université de Nancy I et le CNRS sur l’efficacité des dispositifs de filtration. Un travail d’adaptation des principes de prévention aux nanoparticules doit être mené en s’appuyant sur des pratiques de terrain. Il sera actualisé en tenant compte de l’évolution des connaissances, des demandes émanant du terrain et de l’analyse des pratiques des entreprises et des homologues étrangers. Enfin, les efforts de formation et d’information sur le sujet seront poursuivis avec le développement d’un dispositif de formation à l’intention des préventeurs et la publication de supports à destination des différents publics cibles.

À l’occasion du 30e Congrès national de médecine et santé au travail, l’INRS et la Caisse régionale d’assurance maladie (CRAM) du Centre ont organisé un symposium sur les nanoparticules, le 5 juin 2008. Cette manifestation qui faisait le point sur les connaissances et les enjeux de prévention a rassemblé plus de 650 acteurs de la Santé au travail.

Contact

Attaché de presse - Antoine Bondéelle - antoine.bondeelle@inrs.fr - Tél. 01 40 44 14 40 www.inrs.fr

 

Mis à jour le 10/06/2008