Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Presse
  3. Étude sur l’enseignement en santé et sécurité au travail (rubrique sélectionnée)

Étude sur l’enseignement en santé et sécurité au travail

État des lieux de la formation SST dans l’enseignement supérieur en management

L’INRS souhaite développer ses actions spécifiques d’accompagnement en direction des établissements d’enseignement supérieur en management dans l’optique de créer une culture de prévention chez les futurs managers et ingénieurs. Pour préparer le déploiement de ces actions spécifiques, l’Institut a commandé à l’Institut LH2 une enquête auprès de ces établissements dans le but de déterminer comment ils appréhendent ces enjeux et de dresser un panorama de l’existant en matière d’enseignement SST.

Depuis plusieurs années, l’INRS mène des actions d’intégration de la SST dans les cursus de l’enseignement supérieur. Une stratégie que le rapport du professeur William Dab, mandaté en 2008 par Xavier Bertrand, ministre chargé du travail, et Valérie Pécresse, ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche, pour mener une réflexion sur la formation des futurs managers et ingénieurs, est venu confirmer en insistant sur la nécessité d’une formation initiale à la problématique santé et sécurité au travail. L’INRS a donc décidé de développer encore ses actions vers les enseignants en management et en commerce, afin de contribuer à enrichir l’offre de l’enseignement supérieur dans ce domaine.

L'INRS a ainsi conçu une étude sur les pratiques, perceptions et projets des établissements d'enseignement supérieur en management, vis-à-vis de la SST et des risques professionnels.

Les résultats de l'étude, menée par l’institut LH2 auprès des directeurs d’établissement, directeurs des études, et enseignants, confortent la volonté de l'INRS de proposer des actions d'accompagnement vis-à-vis de ces établissements. Ils montrent que 65 % des établissements proposent des enseignements sur la santé et la sécurité au travail. 32 % d’entre eux ne le font pas et n’ont aucun projet à court terme en ce sens. Ces derniers font cependant preuve d’un intérêt pour ces sujets puisque 60 % de ces établissements n’ayant pas de SST dans leur cursus seraient prêts à participer à des expérimentations de développement de ces enseignements.

À noter également que dans les formations proposant une composante SST :

  • Peu d’établissements font partie de réseaux ou ont reçu des soutiens pour mettre en place des enseignements en SST.
  • L’accent est mis sur la gestion du stress, souvent en lien avec le management des ressources humaines (fonction RH « identifiée » comme le référent naturel pour la SST en entreprise).
  • Les principales modalités pédagogiques utilisées sont le cours magistral et des conférences.

L’INRS a tiré différentes conclusions des résultats de cette enquête. Tout d’abord, le volume horaire de l’enseignement en SST pourrait être accru et de nouvelles modalités pédagogiques trouvées (construction d'études de cas, business games ...). De plus, au vu des cursus chargés, l’intégration du thème de la prévention pourrait se faire de manière transversale en l’évoquant de façon complémentaire dans différents cours. Enfin, l'INRS et les CARSAT (ex-CRAM) sont perçus comme des partenaires de choix par les établissements pour les accompagner dans la mise en place de démarches, la construction de contenus, l'identification et la qualification d'intervenants externes.

Contact

Attaché de presse - Antoine Bondéelle - antoine.bondeelle@inrs.fr - Tél. 01 40 44 14 40 www.inrs.fr

Mis à jour le 19/09/2011