Accès rapides :

Salariés intérimaires (intérim, travail temporaire...)

Sommaire du dossier

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Démarches de prévention
  3. Salariés intérimaires (intérim, travail temporaire...)
  4. Démarche de prévention (rubrique sélectionnée)

Démarche de prévention

Dialogue entre entreprise de travail temporaire et entreprise utilisatrice

La démarche de prévention pour un travailleur intérimaire repose sur des actions conjointes de l’entreprise utilisatrice et de l’entreprise de travail temporaire. Elle se base sur une bonne préparation de la mission de l’intérimaire par l’entreprise de travail temporaire, et sur une information et une formation adaptées lors de son accueil dans l’entreprise utilisatrice.

Afin de faciliter l’intégration d’un salarié intérimaire et de prévenir les risques professionnels, il est possible d’agir par une meilleure connaissance mutuelle et une amélioration de la relation entre l’entreprise de travail temporaire et l’entreprise utilisatrice : prendre le temps de l’accueil et de la mise au poste, se donner les moyens d’encadrer correctement, évaluer les risques pour les postes tenus par les intérimaires, se faire une idée du contexte dans lequel l’intérimaire exerce sa mission, inciter les intérimaires à être actifs par rapport à leur intégration…

L’entreprise de travail temporaire, l’entreprise utilisatrice et l’intérimaire ont chacun un rôle à jouer au cours des trois étapes clefs suivantes :

  • Avant, pour préparer la mission
  • Pendant, pour aider l’intérimaire à se faire une place
  • Après, pour évaluer la mission

 

L’obligation de prévention des risques professionnels auxquels peuvent être exposés les travailleurs intérimaires incombe tant à l’entreprise utilisatrice, qu’à l’entreprise de travail temporaire.

Entreprise de travail temporaire

Afin d’en garantir son effectivité, la  démarche de prévention doit être mise en œuvre le plus en amont possible de la mise à disposition de l’intérimaire. Ainsi, avant d’affecter l’un de ses salariés dans une entreprise, l’entreprise de travail temporaire doit notamment s’informer sur les caractéristiques du poste amené à être occupé par l’intérimaire et les compétences requises inscrites par l’entreprise utilisatrice dans le contrat de mise à disposition.  A cette fin, l’entreprise de travail temporaire peut effectuer des visites de postes préalablement à la mise à disposition du travailleur.

 

La connaissance approfondie du poste de travail permettra d’affecter au poste proposé un intérimaire dont les qualifications seront en adéquation avec celui-ci, ainsi que de dispenser les formations nécessaires pour la réalisation de la mission.

Entreprise utilisatrice

De son côté, l’entreprise utilisatrice est en charge de transmettre certaines informations aux salariés intérimaires qu’elle reçoit. Elle doit notamment donner les consignes de sécurité sur le poste de travail et sensibiliser les salariés intérimaires à l’importance du port des équipements de protection individuelle lorsqu’ils sont requis au poste considéré.

 

Elle doit également leur dispenser une formation pratique facilitant leur prise de poste et pouvant porter sur l’apprentissage des gestes, des modes opératoires et de l’environnement, sur les facteurs de risques liés au travail et les mesures de prévention associées ou sur les consignes d’évacuation et de premiers secours.

 

Il est également recommandé de prévoir un accompagnement par une personne capable d’aider et de conseiller les salariés intérimaires en cas de difficulté : ils pourront ainsi avoir des réponses à leurs questions, notamment ce qu’ils doivent faire et ou ne pas faire, dans telle ou telle situation.

 

L’entreprise utilisatrice doit également vérifier que les conditions d’exercice de la mission notées au contrat sont respectées. Elle fait enfin bénéficier le salarié intérimaire de toutes les mesures de prévention mises en œuvre pour son personnel permanent.

Salarié intérimaire

L’intérimaire est un acteur à part entière de sa propre sécurité. Il doit apprendre, lui aussi, à dialoguer avec son employeur (l’entreprise de travail temporaire) pour qu’il appréhende ses compétences et qu’il ait une idée des situations de travail dans lesquelles il va se trouver engagé. Il peut alerter son employeur et l’entreprise utilisatrice en cas de danger. En cas de doute, il est normal qu’il sollicite l’avis d’un « tuteur » ou de son responsable.

 Pour en savoir plus
Mis à jour le 09/08/2018