Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Trois chercheurs de l’INRS récompensés (rubrique sélectionnée)

Trois chercheurs de l’INRS récompensés

La revue Applied ergonomics distingue un article sur la variabilité du mouvement

Clarisse Gaudez, Martine Gilles et Jonathan Savin se sont vus décerner le prix annuel du meilleur article pour leurs travaux sur la variabilité du mouvement.

Une distinction prestigieuse remise à l’équipe ce 26 avril à Daventry en Angleterre. L’ article Intrinsic movement variability at work. How long is the path from motor control to design engineering ? présente  une revue bibliographique sur la variabilité du mouvement au travail. « Cette variabilité s’observe dans tous les mouvements humains. Même pour une tâche répétitive, les trajectoires suivies, les activations musculaires ou les efforts exercés ne sont jamais identiques. Ils diffèrent entre  les personnes, mais aussi dans le temps pour une même personne » explique Jonathan Savin. Les critères qui l’influencent sont nombreux : l’âge, le genre, l’expérience,  la fatigue, la présence de douleurs ou encore la cadence imposée.

 

L’article décrit cette variabilité du mouvement, les facteurs qui l’influencent et les outils manquant actuellement pour intégrer ce paramètre à la conception des équipements de travail. « Cette approche est novatrice car l’analyse de la variabilité est généralement ignorée en conception des lieux de travail où les efforts portent plutôt sur la recherche d’un mouvement unique optimisant la tâche » indique Clarisse Gaudez. Or, plusieurs études de  littérature récentes indiquent que varier le mouvement ou la posture de travail pourrait avoir un effet préventif sur le développement de la fatigue voire sur le risque de survenue de troubles musculo-squelettiques (TMS). Il pourrait aussi être un facteur favorable au maintien des opérateurs « seniors » à leur poste.

Pour en savoir plus
 
Mis à jour le 02/05/2017