Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Deux nouvelles fiches de radioprotection (rubrique sélectionnée)

Deux nouvelles fiches de radioprotection

Rayonnements ionisants et protection des salariés

L’INRS publie deux nouvelles fiches de radioprotection, l’une destinée au secteur de l’aviation, l’autre consacrée aux gammadensimètres et humidimètres de surface, utilisés dans le secteur des travaux publics. Trois questions à Patrick Moureaux, expert d’assistance conseil sur les rayonnements ionisants et non ionisants à l’INRS.

A qui s’adressent les fiches de radioprotection ?

Les fiches de radioprotection sont des fiches pratiques très simples et destinées aux petites entreprises et aux personnes compétentes en radioprotection (PCR). Elles concernent les secteurs qui utilisent des sources radioactives diffuses, c’est-à-dire l’industrie, le BTP, les domaines concernés par la radioactivité naturelle. Elles ne s’adressent pas aux secteurs nucléaire et médical dans lesquels la radioprotection est très organisée. Ces fiches présentent l’appareil et le type de source qu’il contient, les risques associés, le contexte réglementaire, la prévention et les bonnes pratiques à mettre en place et, enfin, les mesures à prendre en cas d’incident ou d’accident.

Chiffres

Environ 378 000 travailleurs sont exposés à des rayonnements ionisants. Parmi eux :

  • 60 % relèvent du secteur médical
  • 19% du nucléaire,
  • 9% de l’industrie
  • 3% de la recherche
  • 5% sont exposés du fait de la radioactivité naturelle (dont l’aviation).

Ce sont les personnels issus de l’aviation qui sont les plus exposés, suivis de l’industrie puis du secteur nucléaire. (source : IRSN)
 

A quoi sert un gammadensimètre et quels sont les risques associés ?

Le gammadensimètre/humidimètre sert à contrôler la densité et/ou l’humidité du sol. Il est surtout employé dans le secteur des travaux publics avant ou pendant la fabrication des enrobés des routes.  Comme la source est au niveau du sol, c’est surtout le bas du corps qui est exposé, ainsi que les mains de l’opérateur qui manipule l’appareil. Il est rappelé qu’une distance de sécurité de quelques mètres doit être respectée lorsqu’il fonctionne. De plus, des mesures particulières doivent être prises lors de son transport.

Comment les personnels navigants sont-ils exposés à des rayonnements ionisants et comment les protéger ?

Les personnels navigants sont exposés aux rayonnements solaires et cosmiques. Ces rayonnements ne sont pas arrêtés par la carlingue de l’avion et il n’est pas possible d’équiper les personnels naviguants d’équipements de protection individuelle. Comme l’exposition dépend de l’altitude, de la latitude et de la durée du vol, des outils existent afin d’évaluer a priori l’exposition. Pour la réduire, il est possible de jouer sur la programmation des vols, ce que font déjà certaines compagnies.
 

Pour en savoir plus :
Mis à jour le 10/01/2017