Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Rapport sur l’épuisement professionnel (burnout) (rubrique sélectionnée)

Rapport sur l’épuisement professionnel (burnout)

Conclusions de la mission d'information de l’Assemblée nationale

La mission d'information sur le syndrome d’épuisement professionnel, créée par le bureau de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, a rendu son rapport le 15 février 2017. Il vise à faire un état de la situation actuelle, à mieux connaître les intervenants et leurs actions et à identifier les différents modes de prise en charge, de reconnaissance et de réparation. Il contient 27 préconisations.

L’épuisement professionnel, ou burnout, désigne un ensemble de réactions consécutives à des situations de stress au travail chroniques, dans lesquelles la dimension de l’engagement est importante. Les plaintes autour de ce syndrome sont en constante augmentation.

 

Toutefois, il reste difficile à caractériser et donc à quantifier. Il n’existe pas de tableau de maladies professionnelles relatif au burnout. Les affections psychiques peuvent être reconnues d’origine professionnelle au cas par cas, via un comité régional spécifique (le CRRMP).

 

Face à ce constat, la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale a constitué une mission en mars 2016 afin d’améliorer les dispositifs de prévention des risques psychosociaux, de prise en charge et de réparation du burnout et/ou des affections psychiques susceptibles d’être en lien avec le travail.

Auditions de l’INRS

Présidée par Yves Censi et avec comme rapporteur Gérard Sebaoun, la mission avait auditionné en septembre 2016 Stéphane Pimbert, Directeur général de l’INRS et Valérie Langevin, experte d’assistance conseil sur les risques psychosociaux à l’INRS.

 

Stéphane Pimbert avait rappelé la nécessité d’intégrer la prévention de l’épuisement professionnel dans une démarche globale de prévention des risques psychosociaux (RPS).
 

Valérie Langevin a précisé que le burnout est une conséquence du stress chronique et se caractérise par :

  • Un épuisement physique, émotionnel et mental
  • du cynisme vis-à-vis de son activité professionnelle ou un désinvestissement de la relation à autrui (dans le cas des professions de la santé, du social ou de l’enseignement)
  • une diminution de sentiment d’accomplissement personnel au travail.

Cet état peut engendrer une dépression, des troubles anxieux, des addictions, des troubles du sommeil, voire une baisse du système immunitaire et des troubles cardiovasculaires.

Elle a par ailleurs indiqué les liens entre le burnout et les facteurs de risques psychosociaux et présenté les outils développés par l’INRS pour aider les entreprises à évaluer ces facteurs de risques.

 

Site de l'Assemblée nationale

Visionnez les auditions

 

 Pour en savoir plus :
Mis à jour le 17/02/2017