Accès rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Prévenir les addictions au travail : recommandations de la plateforme RSE (rubrique sélectionnée)

Prévenir les addictions au travail : recommandations de la plateforme RSE

Engagement des entreprises pour la prévention des conduites addictives

Dans l’objectif d’engager les entreprises pour prévenir les conduites addictives (alcool, tabac, stupéfiants), la plateforme nationale d’actions globales pour la responsabilité sociétale des entreprises (plateforme RSE) publie un avis accompagné d’une infographie faisant la synthèse des principales recommandations.

En mai 2018, le président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) demandait à la plateforme nationale d’actions globales pour la responsabilité sociétale des entreprises (Plateforme RSE) de proposer des mesures susceptibles d’encourager les entreprises à s’engager dans des démarches volontaires visant à prévenir et à réduire les consommations à risque d’alcool, de tabac et de stupéfiants. Les consommations addictives concernent en effet plus de 20 millions d’actifs (parmi les 29 millions en France, que ce soit dans le privé ou dans la fonction publique).

 

L’avis de la plateforme RSE a été publié en janvier 2019. À  noter que l’INRS fait partie des acteurs institutionnels auditionnés par les rédacteurs du rapport.

Engagement des entreprises pour la prévention des conduites addictives (alcool, tabac, stupéfiants)

Après avoir dressé un état des lieux des consommations et des pratiques en France, cet avis de la plateforme RSE s’intéresse ensuite aux consommations et pratiques en milieu professionnel. Il fait le point notamment sur :

  • les 3 vecteurs pouvant expliquer la consommation sur le lieu de travail (importation de la vie privée du salarié, sollicitions et facilitations du milieu professionnel et « dopage » pour tenir au quotidien),
  • les consommations à risque en milieu professionnel (occasionnelles, répétitives, collectives, individuelles),
  • la réglementation relative à la consommation de substances psychoactives en milieu de travail,
  • le cas des entreprises produisant ou commercialisant de l’alcool ou du tabac.

 

Cet avis formule une quinzaine de recommandations à destination des acteurs (gouvernement, entreprises, alcooliers, fédérations professionnelles) dans l’objectif  de promouvoir une approche globale de prévention et de réduction des risques.

 

Ces recommandations pour l’engagement des entreprises pour la prévention des conduites addictives sont reprises et résumées dans une infographie disponible sur le site de France Stratégie / Plateforme RSE. Après avoir rappelé la place de l’entreprise en tant que lieu de sensibilisation, d’information et d’action, cette infographie rappelle les 9 recommandations portant sur les axes Prévenir (plutôt que réprimer) / Réformer / Former / Être attentif / Définir ensemble / Informer / Appliquer / Outiller / Déclarer.

Mise à disposition d’un nouveau guide repères de l’ANPAA

Vient de paraître également le nouveau guide « Conduites addictives : travailler pour et avec les personnes de l'entourage » édité par l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie (ANPAA).

 

Ce guide de santé publique est destiné aux professionnels de la prévention, de l'accompagnement et des soins. Il fait le point des questionnements éthiques, des repères professionnels, des expériences du travail avec et pour l’entourage de personnes en difficultés avec leurs conduites addictives. À noter qu’une petite partie de ce guide porte sur les co-dépendances en milieu professionnel (pages 51 à 56) en rappelant :

  • le contexte des problématiques addictives en milieu professionnel,
  • les consommations chez les actifs (principales substances consommées, consommations selon les professions et catégories sociales, suivant les secteurs d’activités et au cours de la journée de travail),
  • les addictions comportementales (techno-dépendance, workaholisme),
  • les mécanismes d’addictions en milieu professionnel,
  • les conséquences des conduites addictives en milieu professionnel,
  • les axes de prévention.

Principales substances psychoactives consommées chez les actifs

  • Tabac : 30,4 % fument quotidiennement.
  • Alcool : 7,3 % en consomment quotidiennement, 9,5 % ont des ivresses répétées, 18,6 % ont une alcoolisation ponctuelle importante dans le mois, 7,3 % ont une consommation à risque chronique.
  • Cannabis : 9 % en consomment au moins une fois par an.
  • Cocaïne : 0,8 % en consomment au moins une fois par an.
  • Ecstasy / amphétamine : 0,5 % en consomment au moins une fois par an.

 

Chiffres issus du baromètre santé 2014 de l’INPES (repris dans l’avis de la plateforme RSE et dans le guide Repères de l’ANPAA)

Pour en savoir plus
Dossiers et pages web
Affiches INRS
Vidéo INRS
Articles de revues
Mis à jour le 22/03/2019