Acces rapides :

Vous êtes ici :

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Travaux en hauteur, pas le droit à l’erreur (rubrique sélectionnée)

Travaux en hauteur, pas droit à l’erreur

Une nouvelle campagne d’information sur les chutes de hauteur

Pictogramme Travaux en hauteur, pas droit à l’erreur Sensibiliser les entreprises sur les risques de chutes de hauteur. C’est l’objectif de la campagne d’information lancée par le ministère du Travail et les principaux acteurs français de la prévention.

Les chutes de hauteur restent aujourd’hui l’une des premières causes d’accidents du travail, notamment dans le BTP où elles représentent 16 % des accidents et sont la 1ère cause d’accidents graves et mortels (30 % des décès). Dans le secteur agricole, les chutes de hauteur représentent 12,4 % des accidents du travail chez les agriculteurs et 9,4 % chez les salariés agricoles. C'est également la première cause de décès (23 %) chez les agriculteurs. Ce risque représente un enjeu de sécurité majeur au regard de la vie des personnes et de la performance des entreprises.

Une campagne de communication nationale

Une action nationale a été engagée à l’initiative du ministère chargé du travail pour sensibiliser les chefs d’entreprise et les maîtres d’ouvrage au risque de chutes de hauteur. La campagne « Travaux en hauteur, pas droit à l’erreur » associe également le ministère chargé de l’agriculture et les principaux acteurs de la prévention : CNAMTS, INRS, MSA, RSI, CNRACL et OPPBTP.

Le premier objectif de la campagne lancée le 26 mai 2014 est de mobiliser et d’informer les chefs d’entreprises – et en particulier les couvreurs, charpentiers, agriculteurs (...) – à travers trois automatismes à adopter :

  • anticiper l‘organisation du chantier
  • choisir le bon équipement de protection
  • informer et former les salariés

Le deuxième objectif est de sensibiliser les responsables de l’organisation de la prévention sur les chantiers, les maîtres d’ouvrage, en leur rappelant trois recommandations :

  • Intégrer la prévention dans les cahiers des charges
  • Associer la sécurité aux choix de prestataires
  • Veiller au respect de la prévention des risques sur les chantiers

Le dispositif

Le déploiement de cette action débutera par l’envoi d’un courrier de François REBSAMEN, ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social, aux responsables de 70 000 entreprises les plus exposées aux risques ainsi qu’auprès des maîtres d’ouvrages (Collectivités territoriales publiques, crèches, hôpitaux, mairies, Conseil général, …). Un dépliant d’information, des affiches et des stickers seront adressés aux entreprises et mis à disposition en téléchargement sur le site internet dédié www.chutesdehauteur.com. Des mini-vidéos seront également accessibles à cette adresse. 

Le dispositif de communication sera également décliné dans la presse professionnelle, sur les sites internet des partenaires, sur les salons professionnels et seront diffusés sur le terrain par les experts métiers des différents organismes partenaires.

Enfin, pour inciter les entreprises à s’équiper de matériels sécurisés (échafaudages, équipements de protection des trémies, …,), la CNAMTS et l’OPPBTP peuvent apporter des aides financières. Pour le secteur agricole, la MSA propose des conseils, analyse de situation, recherche de solutions et expertises sur les chutes de hauteur grâce aux 250 conseillers en prévention présents sur le terrain aux côtés des adhérents. La MSA propose également des formations et des aides financières pour accompagner certains projets.

Pour en savoir plus sur la campagne

Ministère du travail, de l'Emploi et du Dialogue social

Lancement de la campagne « Travaux en hauteur, pas droit à l’erreur »

Mis à jour le 28/05/2014