Grues

Le danger vient (aussi) d’en haut

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

Grue

Les grues sont des appareils de levage utilisées pour déplacer des charges. Qu’elles soient fixes (grues à tour) ou mobiles (grues de chargement), leur utilisation présente un certain nombre de dangers, pour les opérateurs ou pour les personnes travaillant sur le chantier. La prévention des risques passe avant tout par la formation des conducteurs, par le respect des règles de sécurité de base et par la prise en compte de l’environnement dans lequel évolue la grue.

Les grues sont des appareils de levage conçus pour soulever, déplacer et déposer des charges. Elles comportent le plus souvent une flèche (horizontale ou inclinable). Les 2 principaux types de grues sont :

  • les grues mobiles : grues de chargement, grues flottantes, grues ferroviaires…
  • les grues fixes : grues à tour, grues à flèche pivotante, grues offshore…

Les principaux risques communs à l’ensemble des grues sont principalement dus :

  • au risque électrique : mesures organisationnelles inadéquates lors de travaux à proximité de lignes à haute tension
  • au risque de renversement : effet du vent, mauvaise implantation de la grue…
  • au risque de chute de la charge : mauvais élingage de celle-ci, rupture mécanique des accessoires de levage ou d’un composant de la grue…
  • au risque de heurt d’une personne avec la charge : mauvaise visibilité sur la zone d’évolution de la charge, mauvaise maîtrise de la charge…

Former les opérateurs

La conduite des grues est subordonnée à l’obtention d’une autorisation de conduite délivrée par l’employeur. Cette autorisation est délivrée suite à une formation adaptée et sur la base des éléments suivants :

  • un examen d’aptitude délivré par le médecin du travail,
  • un contrôle des connaissances et des savoirs faire de l’opérateur pour la conduite en sécurité avec l’obtention d’un CACES,
  • la connaissance des lieux et des instructions à respecter sur ou les sites d’utilisation.

L’élingage des charges ne doit être confié qu’à du personnel formé à cette technique.

Utiliser du matériel en bon état

Les grues doivent faire l’objet de vérifications et examens définis réglementairement. 

Périodicité des vérifications générales périodiques à effectuer sur les grues

  • Grue à montage par éléments : 1 an
  • Grue à flèche pivotante : 1 an
  • Grue à montage automatisée : 6 mois
  • Grue de chargement : 6 mois
  • Grue mobile : 6 mois
  • Grue ferroviaire : 6 mois
  • Grue flottante : 6 mois

Selon le cadre général d’application de l’arrêté du 1er mars 2004

L’objectif de ces vérifications réglementaires est de déceler toute détérioration ou défectuosité susceptible de créer un danger. Les observations issues de ces vérifications devront être systématiquement traitées. Selon la nature des observations et sous la responsabilité de l’employeur, la grue sera mise à l’arrêt ou maintenue en service le temps d’effectuer la réparation. Les travaux réalisés devront être portés sur le carnet de maintenance de l’appareil.

En outre, une vérification de remise en service doit être réalisée lors de chaque changement de site d’utilisation, qui nécessite à minima un examen d’adéquation.

Utiliser une grue adaptée

De nombreux accidents seraient évités si l’on vérifiait correctement que la grue utilisée est bien adaptée aux travaux que l’on prévoit d’effectuer. Cet examen, appelé aussi examen d’adéquation, est un document qui doit être établi, sous la responsabilité de l’employeur, préalablement à l’opération de levage.

Principaux points à prendre en compte avant toute utilisation d’une grue

  • Instructions et notices d’utilisation données par les constructeurs et qui doivent être fournies au personnel de chantier (encadrement et grutiers)
  • Conditions d’accès au chantier (largeur et résistance des voies de circulation)
  • Adéquation du matériel utilisé au cycle de travail à réaliser (une grue mobile n’est pas adaptée pour effectuer des travaux répétitifs de charges lourdes de type chargement et déchargement de bennes à béton, sauf dans le cas de matériel spécifique)
  • Conditions de visibilité (devant être satisfaisantes durant l’ensemble de l’opération de levage)
  • Risques de heurt avec les piétons
  • Conditions météorologiques (vitesse de vent en et hors service, effet de site éventuel…)
  • Conditions d’implantation de l’appareil (résistance du sol, survol du domaine public par la flèche, mouvement à effectuer…)
  • Caractéristiques des charges transportées

Mettre en œuvre des mesures organisationnelles

Outre le choix de grues adaptées et la formation des opérateurs, l’employeur doit également veiller à mettre en place différentes mesures organisationnelles, qui ont pour objectif de gérer :

  • les interférences entre appareils de levage,
  • les circulations sur les chantiers, afin d’éviter les collisions entre grues et entre grues et piétons,
  • le risque électrique lors de travaux à proximité de lignes électriques (respect des distances de sécurité entre la grue et la ligne électrique),
  • le risque lié aux dégradations des conditions climatiques,
  • le manque de visibilité lorsque l’on doit déposer une charge en aveugle.

La vitesse du vent, un paramètre important à prendre en compte dans l’organisation du travail

Il est important de se tenir informé très régulièrement des prévisions météorologiques locales afin d’être averti le plus tôt possible et au moins 2 heures à l’avance de la survenue d’un coup de vent dépassant la vitesse de pointe maximale autorisée (72 km/h). Il faut notamment prendre en compte la vitesse maximale du vent autorisée en fonction du lieu d’implantation ainsi que les perturbations locales dues aux constructions proches de la grue.

Conception des grues : cadre réglementaire et normatif

Les grues doivent être conçues selon les règles issues de la directive européenne Machines (2006/42/CE). Ce type d’équipement peut également entrer dans le champ d’application d’autres directives comme par exemple la directive Basse tension (2006/95/CE) ou la directive compatibilité électromagnétique (2004/108/CE).

Le constructeur déclare la conformité de son équipement en référence à l’ensemble de la réglementation applicable.

D’autre part, des normes européennes harmonisées définissent des spécifications techniques permettant le respect des exigences de la réglementation. Leur application n’est pas obligatoire, mais leur respect permet de bénéficier d’une présomption de conformité à la réglementation.

Références des normes européennes relatives aux grues

  • Grues de chargement : EN 12999
  • Grues mobiles : EN 13000
  • Grues offshore : EN 13852-1
  • Grues flottantes : EN 13852-2
  • Grues à tour : EN 14439
  • Grues à flèche pivotante : EN 14985

Mis en ligne le 11 juin 2012

Haut de page

Page extraite du site www.inrs.fr Copyright © INRS