Accueil > Risques > Biologiques > Santé et risques biologiques

Santé et risques biologiques

D’une simple toux… au cancer

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

Que l’on utilise les agents biologiques délibérément ou que l’on y soit exposé sans le savoir sur son lieu de travail, le risque d’être contaminé existe. D’une infection sans symptôme à une maladie grave, les conséquences sur la santé peuvent être très variables. S’informer sur les dangers que représentent les agents biologiques est un préalable indispensable pour pouvoir mettre en place un dispositif de prévention efficace.

Selon l’agent biologique en cause, les conditions d’exposition et certains facteurs individuels, les répercussions sur la santé d’une contamination par des agents biologiques peuvent être plus ou moins graves.

Les agents biologiques peuvent être à l'origine de 4 types de maladies.

Infections

Les infections sont dues à la pénétration et à la multiplication d’un agent biologique dans le corps.

Selon l’agent biologique en cause, les maladies infectieuses se manifestent différemment selon :

  • leur localisation (lésion cutanée, pneumonie, jaunisse…),
  • leur gravité (de la simple fièvre à des complications cardiaques ou pulmonaires…),
  • le temps d’apparition (de quelques heures à quelques jours ou mois),
  • la résistance de l’organisme : les personnes dont le système immunitaire est affaibli (convalescence, personnes sous traitement corticoïde au long cours…) ont un risque supérieur de contracter une infection.

Exemples de maladies infectieuses chez l’homme
Maladie
Agent
Réservoir
Symptômes
Tuberculose
Mycobacterium
Tuberculosis
Homme
Le plus souvent : atteinte pulmonaire
Hépatite C
Virus de l’hépatite C
Homme
  • Forme inapparente
  • Ictère (jaunisse)
  • Forme chronique qui peut évoluer vers un cancer du foie
Légionellose
Legionella pneumophila
Eau
  • Fièvre
  • Atteinte pulmonaire

Allergies

Les allergies (comme l’asthme, la rhinite, l’alvéolite…) sont dues à une réaction anormale et excessive du système immunitaire (hypersensibilité) face à un allergène entrant en contact avec l’organisme.

Les allergies aux pollens, aux acariens, aux poils d’animaux sont les plus connues. L’allergène peut également être un agent biologique ou un fragment d’agent biologique (spores de moisissure…).

Le seuil de déclenchement de ces effets est très variable d’un individu à l’autre – certains sont beaucoup plus sensibles que d’autres. De plus, pour un même individu, ce seuil évolue au cours du temps.

Exemples de réaction d’hypersensibilité chez l’homme
Maladie
Agent
Réservoir
Symptômes
Poumon du fermier
(pneumopathie d’hypersensibilité)
Actinomyces thermophiles
Microspora faeni
Aspergillus fumigatus
Foin ou paille moisis
Difficultés respiratoires avec images radiologiques typiques
 
Asthme
Eczéma
Penicillium
nalgiovense
Poudre blanche servant à traiter le saucisson dans la fabrication du saucisson sec
Difficultés respiratoires
Lésions cutanées

Les risques dus aux toxines

Certains agents biologiques libèrent des substances toxiques (les toxines) qui peuvent être à l’origine de troubles. En milieu professionnel, les salariés peuvent être exposés à des mycotoxines ou des endotoxines, dont les répercussions sur la santé sont différentes.

Toxines : effets sur la santé et exemples de secteurs professionnels concernés
Type de toxine
Maladie ou effets sur la santé
Exemples de secteurs professionnels
Mycotoxines
produites par des moisissures
Allergie (asthme, rhinite, pneumopathie d’hypersensibilité)
Possibles : cancer du foie, des reins, de l’appareil respiratoire
Industrie céréalière Industrie agroalimentaire (transformation et fabrication d’aliments pour animaux…)
Endotoxines
(composants de la paroi des bactéries Gram négatif)
Syndrome pseudo-grippal (syndrome des égoutiers)
Syndrome toxique des poussières organiques (ODTS)
Insuffisance respiratoire chronique
Traitement des eaux usées
Transformation de fibres naturelles (coton, lin, chanvre, sisal)
Traitement des déchets

Cancers

Lorsqu’elles deviennent chroniques, certaines infections peuvent provoquer des cancers. Par exemple, quand une hépatite B ou C ne guérit pas et devient chronique, elle évolue parfois vers une cirrhose du foie qui elle-même peut entraîner un cancer.

Aucun agent biologique ou produit d’agent biologique (toxines) ne figure dans la liste des substances cancérogènes et/ou mutagènes et/ou toxiques pour la reproduction (CMR), établie par l’Union européenne.

Cependant, certaines mycotoxines (les aflatoxines, par exemple) ainsi que certains parasites, bactéries et virus sont considérés comme cancérogènes par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). En effet, certains agents biologiques (douve, Helicobacter pylori, papillomavirus…) peuvent entraîner des maladies chroniques qui évoluent, parfois, vers un cancer.

Cas particulier de la grossesse

Certaines situations professionnelles peuvent exposer la salariée à des agents biologiques susceptibles de perturber le bon déroulement ou l’issue de sa grossesse. Il existe des infections bactériennes (listériose ou fièvre Q par exemple), parasitaires (toxoplasmose…) ou virales (varicelle…) qui peuvent conduire à un avortement, une naissance prématurée ou à des malformations chez l’enfant.

Pour les médecins du travail

Le Guide Eficatt (Exposition fortuite à un agent infectieux et conduite à tenir en milieu de travail) contient des fiches utiles pour les médecins du travail lorsqu’ils sont confrontés à des salariés ayant été exposés accidentellement à un agent biologique pathogène (évaluation du risque, conduite à tenir immédiate, actions à entreprendre et suivi médical).

Mis en ligne le 19 septembre 2011

Haut de page

Page extraite du site www.inrs.fr Copyright © INRS