Prévention des risques liés aux manutentions manuelles

Supprimer les manutentions inutiles et alléger les charges

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

Prévenir les risques liés aux manutentions manuelles

Tous secteurs confondus, les manutentions manuelles figurent chaque année parmi les principales causes d’accident du travail (1 accident sur 3) et de maladies professionnelles (3/4 des troubles musculosquelettiques reconnus en France). Les objectifs en termes de prévention ? Agir en priorité sur les opérations de manutention manuelle inutiles ou qui peuvent être facilement évitées, en mettant notamment à disposition des aides à la manutention. Dans les autres cas, alléger la charge.

Les manutentions manuelles sont largement répandues. 4 salariés sur 10 déclarent manipuler des charges dans le cadre de leur travail et 3 sur 10 aux moins 2 heures par semaine (enquête Sumer 2003). Les hommes jeunes, ouvriers et intérimaires sont particulièrement exposés aux risques qu’elles représentent. Le bâtiment et l’industrie sont les secteurs où les manutentions sont les plus fréquentes. Mais les travailleurs des commerces de détail et les professionnels de santé ne sont pas épargnés.

Risques liés aux manutentions manuelles

Le fait de porter, pousser, tirer, lever, poser ou déposer des charges (même peu lourdes) implique des efforts physiques et parfois des positions de travail inconfortables (contraintes posturales). Effectuées à un rythme soutenu, ou de façon répétitive, les manutentions sollicitent à l’excès les os, les articulations ou encore les tendons et les muscles. Elles peuvent provoquer accidents, fatigues, douleurs ou maladies au premier rang desquelles figurent les TMS et les lombalgies. Une mauvaise prise en charge de ces affections invalidantes peut compromettre le maintien au travail.

Facteurs de risques liés aux manutentions manuelles

  • Charge à manutentionner : dimension importante, difficulté de préhension, faible ou manque de stabilité, répartition inégale de la charge, charge imposant des postures inadéquates (port à distance du tronc, flexion, torsion du tronc)
  • Milieu de travail : espace exigu, sol inégal, instable, glissant, présence de dénivelés, ambiances thermique ou lumineuse inadéquates, distances trop grandes (pour prendre, poser, déplacer la charge)
  • Activité : travail dans l’urgence, pauses insuffisantes, cadence imposée
  • Salarié : formation ou information insuffisante, inadéquation des équipements de travail

Cadre réglementaire

La réglementation relative aux manutentions manuelles figure dans le Code du travail (articles D. 4152-12, D. 4153-39 à D. 4153-40, R. 4541-1 à R. 4541-11). Elle pose les principes suivants :

  • éviter le recours à la manutention manuelle de charges,
  • accorder la priorité à la manutention mécanique (appareils de levage),
  • évaluer les risques que représentent les manutentions qui n’ont pu être évitées (en prenant en compte les différents facteurs de risques liés aux manutentions manuelles),
  • mettre en place des mesures d’organisation appropriées et des moyens adaptés (aides mécaniques, moyens de préhension),
  • limiter les charges,
  • former le personnel au déplacement des charges,
  • fournir des équipements de protection individuelle adaptés.

Limites réglementaires au port manuel de charges

  • De façon générale, les travailleurs ne peuvent être admis à porter des charges supérieures à 55 kg qu’à condition d’y avoir été reconnus aptes par le médecin du travail. Les charges transportées ne peuvent en aucun cas dépasser 105 kg.
  • Les femmes ne sont pas autorisées à porter des charges supérieures à 25 kg.
  • Pour les jeunes travailleurs, les limites dépendent de l’âge et du sexe.

Norme et valeurs seuils de référence

Une norme française (NF X35-109), relative à l’ergonomie dans la manutention manuelle de charges, définit des valeurs seuils de référence, applicables aux hommes et aux femmes âgées de 18 à 65 ans sans distinction.

Valeurs seuils ergonomiques pour la manutention manuelle de charges

Activité
Valeur maximale acceptable
Valeur maximale sous condition
Soulever/Porter
15 kg de charge par opération
7,5 tonnes/jour/personne
25 kg de charge par opération
12 tonnes/jour/personne
Pousser/Tirer
200 kg de poids déplacé
400 kg de poids déplacé

D’après la norme NF X 35-109 « Ergonomie. Manutention manuelle de charge pour soulever, déplacer et pousser/tirer. Méthodologie d'analyse et valeurs seuils »

La valeur maximale acceptable s’applique lorsqu’il apparaît qu’il n’est pas possible de supprimer les opérations de manutention manuelle. La valeur maximale sous condition s’applique quand des moyens mécaniques d’aide au transport et au levage sont difficiles à installer en raison notamment de la configuration des lieux.

Démarche de prévention

Différentes mesures de prévention sont possibles pour l’entreprise. Elles doivent être basées sur l’analyse des situations de travail impliquant des manutentions manuelles. La première action de prévention consiste à agir sur les opérations de manutention manuelle inutiles ou qui peuvent être facilement évitées (représentant en général près d’un tiers des manutentions).

7 axes de prévention des risques liés aux manutentions manuelles

  • Supprimer les manutentions inutiles
  • Mettre à disposition des engins d’aide à la manutention des charges
  • Réduire le poids unitaire des charges en deçà des valeurs préconisées
  • Aménager le poste de travail afin de réaliser les manutentions dans les meilleures conditions de posture et d’espace de travail : respect des zones d’atteintes, réduction des distances de déplacement horizontalement ou verticalement
  • Éviter tout mode dégradé du processus de manutention manuelle (rupture de charge, automatisation défectueuse, défaut de maintenance, pic d’activité…)
  • Organiser le travail afin de permettre des pauses de récupération suffisantes, d’éviter les à-coups et les contraintes de temps qui empêchent d’appliquer les principes de sécurité, d’alterner les tâches physiques avec des tâches qui le sont moins…
  • Former les salariés aux risques liés aux manutentions manuelles et aux moyens techniques et humains pour les réduire ou les éliminer  

Quelques conseils pratiques

Chaque fois que cela est possible :

  • Prendre le temps de préparer la manutention : Quelles sont les aides à la manutention disponibles ? Quelle distance à parcourir ? Le parcours est-il encombré ? Est-il possible de se faire aider pour porter la charge ?
  • Utiliser les aides à la manutention disponibles, en respectant les consignes de sécurité établies : appareils de levage, chariots, rolls, cric, vérin, crochets…
  • Porter les équipements de protection nécessaires (gants, chaussures de sécurité).
  • Organiser les manutentions de façon à éviter de tordre et de fléchir le buste, plier plutôt les genoux.
  • Porter les charges au plus près du corps.
  • Déposer la charge au plus près de vous.
  • Proposer des améliorations pour faciliter votre travail ou aménager votre poste.

Mis en ligne le 23 décembre 2013

Haut de page

Page extraite du site www.inrs.fr Copyright © INRS