Accueil > Démarches de prévention > Savoir-faire > Protection individuelle

Protection individuelle

Un équipement porté par le salarié en vue de le protéger

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

EPI : équipement de protection individuelle

Le port d’un équipement de protection individuelle (EPI) ne peut être envisagé que lorsque toutes les autres mesures d’élimination ou de réduction des risques s’avèrent insuffisantes ou impossibles à mettre en œuvre. La mise en place de protections collectives est ainsi toujours préférable. Le port d’EPI sert à prévenir tout risque résiduel.

Un EPI est un dispositif ou un moyen porté ou tenu par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa santé ainsi que sa sécurité. Les EPI sont fournis gratuitement par l’employeur qui en assure l’entretien, la maintenance et, si besoin, le remplacement.

L’EPI est réservé à un usage personnel, sauf si la nature de l’équipement ou les circonstances nécessitent des utilisations par plusieurs personnes (par exemple : un casque peut être mis à disposition des visiteurs sur un chantier).

C’est l’employeur qui détermine, après consultation du CHSCT (ou à défaut des délégués du personnel), les conditions de mise à disposition et d’utilisation des EPI par les salariés, notamment la durée de leur port. Il prend en compte la gravité du risque, la fréquence de l’exposition, les caractéristiques du poste de travail et les performances de ces équipements.

Exemples d’EPI

Les équipements de protection individuelle vont du casque aux chaussures de sécurité, en passant par les lunettes, les masques ou appareils de protection respiratoire, les bouchons d’oreilles, les gants, les vêtements de protection… Ils sont destinés à protéger du ou des risques à un poste de travail : exposition cutanée ou respiratoire à un agent chimique ou biologique, chaleur, rayonnement, bruit, écrasement, choc, électrocution…

Choix des équipements de protection individuelle

Les EPI sont choisis et adaptés en fonction :

  • de la nature des travaux à accomplir,
  • de leur efficacité face au risque auquel les travailleurs sont exposés (ils doivent être conformes aux exigences de la réglementation et porter un marquage CE),
  • de leur adaptabilité (poids, taille, forme…),
  • de leur confort pour l’utilisateur (perceptions sensorielles conservées…),
  • de leur coût.

En outre, il est important que les matériaux constituant un EPI en contact avec la peau ne contiennent pas de substances susceptibles d’avoir des effets nocifs sur la santé de l’utilisateur (irritations, allergies…).

Ce choix est guidé par l’analyse du poste de travail et la prise en compte de l’avis des utilisateurs, en vue d’une meilleure acceptation. À noter que le confort, l’hygiène, comme la forme et l’aspect de l’équipement jouent un rôle important dans son acceptation ou non par l’utilisateur. Les aspects esthétiques (couleur, forme), bien que n’ayant aucun rapport avec la sécurité, contribuent eux aussi à une meilleure acceptation, et par conséquent à une meilleure protection de l’utilisateur. Ces notions sont décisives dans le choix d’un EPI.

Ils doivent en outre être hygiéniques et faciles à entretenir. La réglementation stipule qu’ils doivent être, dans la mesure du possible, individuels. Les fabricants doivent fournir avec leurs équipements un mode d’entretien, de nettoyage et de désinfection…

Information et formation du personnel

Pour une mise en œuvre facilitée des EPI dans l’entreprise, l’utilisateur doit comprendre pourquoi on les utilise et comment bien les utiliser.

L’employeur a l’obligation d’informer le personnel sur les EPI mis à disposition. Ceci se traduit par la rédaction de consignes qui répondent à des questions comme : de quels risques protège le port d’EPI ? À quelles conditions d’utilisation est-il réservé ?... Pour rédiger ces consignes, l’employeur, qui est l’acquéreur de l’équipement, peut exploiter les instructions d’emploi du fabricant. Il est par exemple important de préciser le délai de péremption des protecteurs dans des conditions dites normales d’utilisation.

Des formations porteront sur l’utilisation et l’entretien des EPI.

Mis en ligne le 20 juin 2013

Haut de page

Page extraite du site www.inrs.fr Copyright © INRS