Accueil > Démarches de prévention > Savoir-faire > Protection collective

Protection collective

Protéger en priorité par éloignement, par obstacle ou par atténuation

Augmenter la taille des caractères Diminuer la taille des caractères

Envoyer à un ami

Imprimez la page

Ajouter à ma sélection

Contacter l'INRS

Protection collective pour protéger le personnel ou limiter les conséquences

Lorsque les risques ne peuvent être éliminés à la source, des protections collectives sont nécessaires. Elles permettent de protéger le personnel ou de limiter les conséquences par éloignement, par obstacle, par atténuation d’une nuisance (bruit, vibration, pollution…). Elles sont à envisager avant toute protection individuelle.

Les protections collectives des travailleurs constituent la première mesure de prévention contre les risques professionnels, avant la mise en place de protections complémentaires comme les protections individuelles.

Contre des risques physiques, mécaniques, chimiques, biologiques

On peut considérer qu’un équipement de protection est un dispositif, un mécanisme, un appareil ou une installation qui, par sa conception (agencement et matériaux constitutifs) est capable d’assurer valablement la protection du personnel contre un ou plusieurs risques professionnels et d’en limiter ainsi les conséquences. Cet équipement est intégré ou ajouté aux moyens de production ou aux postes de travail. Il est dit de protection collective s’il assure indistinctement la sécurité du personnel affecté (risque direct) et celle des autres personnes présentes à proximité.

Les protections collectives s’adaptent bien entendu au type de risques encourus. Il peut s’agir de risques physiques ou mécaniques résultant de chutes de hauteur (dénivellation) ou de plain-pied (sol glissant), ou résultant du bruit de machines-outils par exemple. Il peut aussi s’agir de risques chimiques (produits inflammables, toxiques…) ou biologiques (bactéries, virus…).

Principes de la protection collective

4 principes régissent les moyens de protection collective :

  • la protection par éloignement (balisage, déviation…),
  • la protection par obstacle (rambarde de sécurité…),
  • la protection par atténuation d’une nuisance (insonorisation du local, encoffrement de la pièce usinée, aspiration de poussière, ventilation…),
  • la protection par consignation d’une fonction dangereuse lors d’interventions.

Mis en ligne le 21 décembre 2012

Haut de page

Page extraite du site www.inrs.fr Copyright © INRS